Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

18 février 2007 7 18 /02 /février /2007 12:57
















Éditions l’Olivier, 367 pages, 2006.
Traduit de l’anglais (Irlande) par Michèle Albaret-Maatsch.




Nina, actrice, âgée d’une cinquantaine d’année est de retour dans la maison de son enfance en Irlande, mais cette pauvre femme vient de se faire assassiner par le jardinier Georges, son ami d’enfance, qui l’a sauvagement massacrée avec une paire de cisaille avant de l’enterrer, ou plutôt de la jeter dans le tombeau excrémentiel qui est la fosse septique de la maison. Devenue fantôme, Nina voit tout, c’est le privilège de son état. N’étant nulle part, elle est partout à la fois et assiste à l’existence qui continue sans elle, au déroulement de l’enquête et revient sur son passé pour essayer de comprendre pourquoi elle en est arrivée là.

Petite fille, elle est chouchoutée par son père, un homme d’affaire anglais devenu riche. Ses parents, soucieux de voir leur fille d’une dizaine d’année, à l’imagination débordante, parler avec grande conviction à une amie imaginaire, décident de la confier à une gouvernante qui aura la tâche de la sevrer du monde abstrait pour la ramener au monde réel. Mais cette dernière s’avère peu fiable préférant la Guinness à l’éducation de la jeune demoiselle. Ne sachant plus quoi faire ses parents la laissent jouer avec les deux enfants d’une famille de pêcheurs vivant de l’autre côté de la rivière. Une amitié sincère va naître entre Janie, Georges et Nina, ils sont inséparables. Georges, à l’esprit simplet, tombe amoureux fou de Nina. Ce sentiment qui le hante complètement va s’amplifier, voir s’affoler avec l’arrivée de Gregory, fils jusque-là caché du père de Nina.

Encrier-accueil.pngDans ce trio devenu quatuor, la Première Guerre mondiale va venir interrompre leur adolescence, leur rêverie, en les séparant. Cette version moderne des Hauts de Hurlevent est un roman envoûtant qui ne se lâche pas facilement. Sous cette plume de cinéaste, Neil Jordan entraîne le lecteur dans une intrigue romanesque et théâtrale à la façon d’un film avec son flash-back, ses arrêts sur image…Une belle réussite !


Citation en exergue :

« Chères ombres maintenant vous savez tout. » W.B. YEATS (1865-1939)



Partager cet article

Publié par Florinette
commenter cet article

commentaires

yueyin 20/02/2007 01:56

superbe critique... im^possible de faire l'impasse, mon carnet va très bien merci pour lui, il grossit très régulièrement, se développe à merveile... je crains spour lui les dangers de l'obesité :-)

Florinette 20/02/2007 08:51

Le mien aussi, depuis quelques temps il prend une forme inquiétante ! ;-)

cathulu 19/02/2007 18:13

Ce n'est pas raisonnable d'abuser d'une pauvre lectrice accro ! :)

Florinette 19/02/2007 19:00

:0007:

sylire 19/02/2007 17:55

Se transformer en fantôme pour voir ce qui se passe après sa mort, intéressant. En revanche, le tombeau excrémentiel, sans façon...

Florinette 19/02/2007 18:59

Heu oui, c'est un passage assez beurk, beurk, dans le livre !!! ;-)

Elfe 19/02/2007 17:21

Et bien voilà encore un livre à rajouter à ma LAL!!! Merci!!

Florinette 19/02/2007 18:58

Mais de rien Elfe !!! ;-))

Killroy 19/02/2007 13:22

Bonne journée miss Florinetteeeuuuuu ;)

Florinette 19/02/2007 13:47

Merci Killroy à toi également !Bisouuuus !

Gachucha 19/02/2007 12:56

Les quelques lignes sur le meurte de Nina suffisent à me convaincre, une histoire qui commence comme ça ne peut pas être mauvaise ! Et la suite de ta critique est bien alléchante.  Je fais comme tout le monde, je note... et je soupire à la vue de mon carnet

Florinette 19/02/2007 13:46

Oui le soupir après chaque visite de blogs je connais ! ;-)

May 19/02/2007 11:55

Bonjour Florinette, je suis ravie de découvrir ton blog qui je le sens d'içi va me plaire, et qui plus est sur une critique aussi alléchante que celle-ci... Merci beaucoup, je ne connaissais pas cet auteur, mais j'ai hâte d'en découvrir le style cinématographique.à très bientôt !

Florinette 19/02/2007 12:26

Merci beaucoup pour ton commentaire, je te souhaite la bienvenue !A bientôt !

patch 19/02/2007 11:16

Alléchant, interessant, je prends note...;o )

Florinette 19/02/2007 11:20

Tu veux mon avis, tu as bien raison ! ;-o))

Clarabel 19/02/2007 09:54

Version moderne des Hauts de Hurlevent, dis-tu !... Je dis stop, notez tous, il faut lire ce livre sans attendre ! ! ! Déjà je commence à lire le résumé, en peu de mots, wooh ! que d'événements !.. je me délecte d'avance ! (et pis les éditions de l'olivier me déçoivent très rarement !) Bizz Florinette ! (c'était bon le champagne ? :D )

Florinette 19/02/2007 11:18

Oui c'était bon, encore merci !!!! ;-DC'est un livre surprenant qui je pense ne devrait pas décevoir. Je commençais à peine une page que déjà, j'avais l'index derrière prêt à la tourner....et comme toi j'aime beaucoup les éditions de l'olivier ! ;-))

Lilly 19/02/2007 08:18

Florinette, il faut fermer ton blog... je vais jamais m'en sortir sinon... Tes critiques sont trop alléchantes.

Florinette 19/02/2007 11:12

hihihi, désolée et merci beaucoup ! ;-)

L'Instant Présent

 

Recherche