Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

11 septembre 2015 5 11 /09 /septembre /2015 09:54

Editions Dervy

Ce qu'il faut avant tout savoir :

Réincarnation et Biologie - Ian Stevenson

lan Stevenson (1918-2007) a été un professeur en psychiatrie, titulaire de la chaire Carlson.
De 1967 à sa mort, il a été le directeur de Département des Études de la Personnalité au Centre des Sciences de la Santé à l'Université de Virginie. Il est surtout connu pour avoir collecté et méticuleusement recherché des cas d'enfants affirmant se souvenir de leurs vies antérieures.

Résumé du livre :

Dans beaucoup de régions du globe, on a pu trouver des enfants qui disent se souvenir d'une vie antérieure. lan Stevenson a compilé 2600 de ces cas connus dont soixante-cinq sont ici publiés. En se fondant sur les souvenirs des enfants, des renseignements précis ont été rassemblés et comparés aux informations concernant la personne de la vie précédente : son identité, sa famille, son lieu de résidence, les circonstances de sa mort. Des marques de naissance ont été découvertes, ainsi que d'autres caractéristiques physiques ayant un lien avec des expériences de la vie antérieure présente dans les souvenirs. En tant que spécialiste en psychiatrie et chercheur scientifique de renommée mondiale dans le domaine du paranormal, lan Stevenson nous demande de mettre de côté nos tendances occidentales qui refusent de croire en la “réincarnation” et de regarder de plus près la réalité de ce début de corpus de cas désormais accessible. Ce livre résume les découvertes de l'auteur, découvertes présentées de façon complète dans une œuvre de plusieurs volumes : Reincarnation and Biology : A Contribution to the Etiology of Birthmarks and Birth Defects, publié chez Praeger.

Ce livre est un synopsis d'une monographie médicale plus volumineuse, agrémentée d’une documentation complète de références et de multiples notes du plus grand spécialiste mondial en matière de réincarnation, Ian Stevenson !

Ce présent ouvrage, Ian Stevenson l'a écrit afin de satisfaire le lecteur désirant comprendre l'essentiel de son travail sans trop rentrer dans les détails. Des 225 témoignages présentés dans la monographie, Ian Steveson nous présente, dans ce livre, les condensés de 112 d'entre eux incluant parfois les photos illustrant les marques et malformations congénitales.

Ian Stevenson a donc constaté une concordance parfaite chez les enfants disant se souvenir d'une vie antérieure avec leurs marques de naissance qu'ils affirment être les blessures de leur trépas, car elles apparaissent à l'endroit même du coup fatal. Ce qui est encore plus incroyable, c'est qu'une fois que la trace historique a pu être retrouvée par les enquêteurs, ces marques, parfois très douloureuses, disparaissent comme par enchantement...

Son remarquable et passionnant travail d'enquête, sur divers cas, ne se limite pas dans les pays où la croyance en la réincarnation est prépondérante, donc plus facilement communicable sans être dénigrée, voire bâillonnée, mais s'étend également en Occident...

Je dirais cependant aux lecteurs occidentaux de ne pas commettre l'erreur de penser que parce qu'un phénomène se produit plus souvent en Inde que près de chez eux, cela ne les concerne pas. Je dis ceci pour deux raisons : d'abord un cas peut avoir surgi près de chez vous sans que ni vous ni moi le sachions. Ensuite, et c'est là le plus important, si la réincarnation devait s'avérer être la meilleure interprétation de ces phénomènes, où qu'ils se présentent, cela aurait d'importantes implications pour nous tous.

Aujourd'hui, c'est le psychiatre Jim Tucker qui poursuit à l'université de Virginie le colossal travail du Dr Ian Stevenson.

 

Pour aller plus loin :

Partager cet article

3 décembre 2014 3 03 /12 /décembre /2014 16:48

 

Éditions Quintessence

 

Ce qu'il faut avant tout savoir :

Ces armes qui nous ont tués - Sylvie Nach

Née en 1944, Sylvie Nach était professeur de français avant de devenir thérapeute, métier qu’elle exerce maintenant depuis plus de vingt ans. Elle est l'auteur de "Ces armes qui nous ont tués".

Résumé du livre :

Au fil de nos réincarnations, notre corps garde la trace des armes et des objets qui ont été à l'origine de notre mort physique ou qui nous ont blessés dans nos vies antérieures. Sylvie Nach nous présente ici une thérapie nouvelle, mais complémentaire d'autres médecines, qui permet souvent de comprendre l'origine de douleurs jusque-là inexpliquées et d'en venir à bout grâce à une action au niveau des corps subtils. Thérapeute depuis plus de vingt ans, l'auteur nous livre au travers de son expérience une série de témoignages édifiants liés à son travail de déprogrammation des mémoires karmiques. Toutes les histoires de vie racontées et les solutions apportées nous éveillent à la loi d'action-réaction, au karma, à l'équilibre qui s'instaure tout au long de nos différentes existences. Organisé en thèmes, l'ouvrage présente tour à tour des typologies d'objet qui correspondent chacune à un type de douleur physique. Chacun pourra ainsi s'interroger sur ses mémoires au travers de sa propre histoire, pour tendre vers un apaisement physique et spirituel.

Bien qu’il soit ostéopathe et acupuncteur, Dominique Barthélémy n’arrive pas à se débarrasser d’une douleur à la hanche. Il a tout essayé, rien n’y fait. Ayant entendu parler de Sylvie Nach et de son travail de déprogrammation des mémoires de nos vies passées, il tente le tout pour le tout. Ce qu’elle lui annonce est déconcertant : « Apparemment j’avais un certain nombre de flèches et de javelots plantés dans le bas du dos. Elle les a déprogrammés. En l’espace de 4 ou 5 jours, la douleur a pratiquement disparu. Depuis, elle n’est plus jamais revenue alors que cela faisait plus de 5 ans que j’en souffrais. » atteste l'ostéopathe. (Voir l’article sur le site de l’INREES)

De nos vies passées nous n’en gardons pas seulement des mémoires, mais également des blessures causées par des armes ou objets, tel est le constat que nous délivre dans son livre la thérapeute Sylvie Nach. Avant de s’attaquer aux armes, Sylvie Nach avait commencé depuis quelque temps déjà à nettoyer les traumatismes de morts karmiques* de vies antérieures, comme la peur de l’eau, du feu et d’autres phobies qu’elle nomme les cicatrices karmiques. Mais quand ces guides lui demandent de “déprogrammer” une arme, elle ignore totalement que cela puisse exister.

Je demandai à mes Guides de me dire comment retirer ce glaive et ils me répondirent de le prendre dans ma main comme s’il était physique et de tirer. J’entendais « Encore ! Encore ! » Il devait bien mesurer 1 m à 1,50 m ! Puis il fallut “recoudre” le trou laissé dans l’aura éthérique et astrale et procéder à la “déprogrammation” de la mémoire cellulaire, comme je le faisais déjà pour les autres mémoires karmiques.

Depuis 1997, et devant le soulagement durable qu’elle apporte à ses patients, y compris certains médecins, c’est devenu l’une de ses spécialités. Pour ma part, jusqu’à maintenant, je n’en avais jamais entendu parler et je dois dire qu’en lisant la description de certaines scènes cela m’a laissée interrogative en pensant que certaines douleurs chroniques pourraient bien s’expliquer…

Nous sommes construits comme des poupées russes. Dans et autour de notre corps physique se trouvent d’autres corps énergétiques emboîtés les uns dans les autres. Et certains de ces corps peuvent être marqués par des mémoires de nos vies antérieures.

Il serait tant que la médecine s’ouvre à une autre réalité du corps que celle du physique.

 

*Loi de cause à effet ou d’action-réaction, connue sous le nom de Karma qui signifie “action” en sanskrit.

 

Pour aller plus loin :

Je vous invite à écouter cet entretien du 25 novembre où Jean-Claude Carton reçoit Sylvie Nach qui nous parle en détail des corps subtils. Vraiment très intéressant !!

Il y a aussi celle de Lilou Macé lors du salon Zen de Paris.

Partager cet article

31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 15:00

 

Nos-vies-anterieures.jpg

Ce qu'il faut avant tout savoir :

blw web1Né à New York en 1944, le Dr Brian L. Weiss est un psychiatre spécialiste de la thérapie sous hypnose. Il est diplômé de l'Université de Columbia et a terminé ses études de médecine à la faculté de Yale. Il a fait son internat au Centre Médical Bellevue de l'Université de New York, avant de prendre la tête du département de psychiatrie de la faculté de médecine de Yale. Il est désormais président émérite de psychiatrie au Centre Médical Mont Sinaï à Miami. Il a également publié plusieurs articles scientifiques touchant à la pharmacologie, à la chimie du cerveau, aux troubles du sommeil, aux états d'anxiété et dépressifs, à la toxicomanie, à la maladie d'Alzheimer... Il anime des séminaires, des ateliers et des formations professionnelles dans le monde entier.

Résumé du livre :

Alors qu'il utilisait l'hypnose pour aider une patiente à retrouver certains événements traumatisants de son enfance, le Dr Weiss eut la surprise de l'entendre évoquer des souvenirs vieux de quatre mille ans. La jeune femme venait de régresser vers une vie antérieure.

Intrigué, le Dr Weiss a renouvelé l'expérience avec d'autres patients. Il a ainsi recueilli plusieurs centaines de témoignages troublants. À travers l'hypnose, des hommes et des femmes ont pu recueillir des informations précises sur leurs existences passées. L'aventure, passionnante en soi, ne s'est pas arrêtée là, car les patients sont sortis de cette expérience non seulement guéris mais convaincus de leur immortalité.

 

 

stylo bleu reduit

Le Dr Weiss explique qu'à cette époque-là il venait d'être nommé à la présidence du service de psychiatrie du centre médical de Miami quand il découvrit fortuitement ce mécanisme de régression alors qu'il utilisait, comme à son habitude, l'hypnose pour aider Catherine, une patiente, qui vint à lui révéler des détails sur sa vie personnelle qui modifia radicalement sa conception de la psychothérapie.

"Je savais que Catherine ne connaissait pas et ne pouvait pas connaître tous ces faits. Mon père était mort dans le New Jersey et était enterré dans le nord de l'État de New York. Il n'avait pas eu de notice nécrologique. Mon fils Adam avait disparu dix ans plus tôt à New York, à deux mille kilomètres d'ici. Rares étaient mes amis intimes en Floride à connaître ne serait-ce que son existence. Plus rares encore ceux qui étaient au courant des circonstances de sa mort, et certainement personne à l'hôpital. Catherine n'avait aucun moyen d'apprendre quoi que ce soit sur le passé de ma famille."

En 1992, le Dr Weiss faisait véritablement oeuvre de pionnier en portant à la connaissance d'un plus large public ces techniques sûres, susceptibles d'améliorer la connaissance de soi et de favoriser une meilleure compréhension entre les individus. Pourtant tout dans sa vie pouvait être tourné au ridicule, sa réputation bien établie au fil des années, sa carrière, ses revenus...cela lui causait bien des inquiétudes, car il était très conformiste dans son domaine.

Malgré tout, même si c'était loin d'être son but dans la vie de prouver la validité de la réincarnation et des régressions dans les vies antérieures, il lui était impossible d'ignorer ce phénomène tellement les détails incroyables rapportés après chaque séance par ses nombreux patients étaient si précis et surtout, après recherche, si véridiques...

Partager cet article

Publié par Florinette - dans Réincarnation
commenter cet article

L'Instant Présent

 

Recherche