Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

26 avril 2016 2 26 /04 /avril /2016 09:15

Librinova

 

Ce qu'il faut avant tout savoir :

Mon père au loin - Martine Gercault

Martine Gercault est psychologue clinicienne, psychanalyste-psychothérapeute depuis plus de 30 ans. Formée à la respiration holotropique et à la psychologie transpersonnelle par le Dr. Stanislav Grof, elle est spécialisée dans les états non ordinaires de conscience et leur potentiel de guérison Elle pratique une psychanalyse élargie dans laquelle elle intègre la dimension psycho-corporelle, l’EMDR, l’hypnose, la danse primitive, la gestalt, la méditation, la thérapeutique des sons et certains rituels chamaniques. Son site : www.psyemergence.com

Résumé du livre :

Mon père au loin  est un livre intimiste qui s’ouvre sur un chant d’amour. Ariane, l’héroïne, nous entraîne dans un voyage intérieur dont elle sortira grandie. Elle témoigne, avec sincérité et subtilité, de la douleur psychique : celle d’un père frappé par la maladie d’Alzheimer, et de la sienne, sa fille qui l’accompagne en fin de vie durant les longues années de cette affection dévastatrice, fléau de notre époque. Une maladie qui s’attaque à la mémoire, garante de l’identité psychique, et qui foudroie le patient et son entourage. Ce livre écrin est le portrait d’une femme de son temps, libre et libérée, qui nous invite, avec vitalité, gravité et parfois légèreté, à toujours repousser les limites douloureuses pour rencontrer le plaisir d’être. Le témoignage de la confrontation d’Ariane avec la maladie, le deuil, la mémoire et l’identité ne peut qu’inciter le lecteur à la méditation sur la nature et le sens de l’amour, fil rouge de ce livre.

Ariane, l'héroïne du livre, est née cinq ans après le cataclysme de la Seconde Guerre mondiale dans une famille très aimante, mais fortement stigmatisée par la Shoah. Imprégnée par cette mémoire collective, elle tente de reconstituer la vie de son père, cet homme courageux, très engagé dans la lutte pour les droits de l'homme, mais qui toute sa vie restera hanté par cette terrible épreuve et dont Ariane n'obtiendra que pour seule explication qu'un obscur silence.

La Seconde Guerre mondiale alimenta ma quête, mes questions. Les fantômes erraient autour de nous. J'évoluais dans un univers spectral, tant demeurait proche cette époque qui te colla à la peau toute la vie durant.

C'est à travers ces lignes qu'Ariane se livre en toute sincérité sur la relation très particulière qu'elle vécut avec son père. Frappé par la maladie d'Alzheimer qui s'attaque à la mémoire, Ariane, qui l'accompagne jusqu'à son dernier souffle, tente de reconstituer par l'écriture tout ce que son père a imprimé en elle afin de mieux le connaître pour s'en libérer. Le faire revivre pour mieux le laisser partir.

Ce livre est bien plus qu'un magnifique et émouvant témoignage d'amour d'une fille à son père. Il invite le lecteur à comprendre la souffrance de ces héritages transgénérationnels que peuvent déclencher certains non-dits…

Tout en retraçant le cheminement du deuil, ce témoignage nous fait prendre conscience du travail intérieur qui s'ensuit et qui nous amène à réfléchir sur notre vie, sur ces sacrifices que peuvent engendrer certaines relations affectives nous poussant ainsi à vivre par procuration sans savoir vraiment qui nous sommes :

Dire non à nos besoins nous annule en tant qu'être.

C'est un magnifique hymne à l'amour pour la vie que Martine Gercault nous livre dans une écriture des plus élégante et poétique !

 

 

Partager cet article

22 juin 2015 1 22 /06 /juin /2015 09:56

Editions Desclée de Brouwer

 

Ce qu'il faut avant tout savoir :

Aïe, mes aïeux ! - Anne Ancelin Schützenberger

Anne Ancelin Schützenberger, née le 29 mars 1919 à Moscou est une psychologue française, également psychothérapeute, groupe-analyste et psychodramatiste de renommée internationale, elle est l'auteur de nombreux ouvrages. Professeur émérite enseignant à l'université de Nice et directeur pendant une vingtaine d'années du Laboratoire de psychologie sociale et clinique, elle anime des séminaires de moniteurs et thérapeutes de groupes en France, en Europe et à travers le monde.

Résumé du livre :

Anne Ancelin Schützenberger livre dans cet ouvrage, à travers son analyse clinique et sa pratique professionnelle de près d'une vingtaine d'années, une "thérapie transgénérationnelle psychogénéalogique contextuelle". En langage courant, ceci signifie que nous sommes un maillon dans la chaîne des générations et que nous avons parfois, curieusement, à "payer les dettes" du passé de nos aïeux. C'est une sorte de "loyauté invisible" qui nous pousse à répéter, que nous le voulions ou non, que nous le sachions ou pas, des situations agréables ou des événements douloureux. Nous sommes moins libres que nous le croyons, mais nous avons la possibilité de reconquérir notre liberté et de sortir du destin répétitif de notre histoire, en comprenant les liens complexes qui se sont tissés dans notre famille. Ce livre passionnant et truffé d'exemples s'inscrit parmi les toutes récentes recherches en psychothérapie intégrative. Il met particulièrement en évidence les liens transgénérationnels, le syndrome d'anniversaire, le non-dit-secret et sa transformation en un "impensé dévastateur".

L'auteure livre, à travers son analyse clinique et sa pratique professionnelle de près d'une vingtaine d'années, une thérapie transgénérationnelle psychogénéalogique contextuelle. C'est-à-dire que nous sommes un maillon dans la chaîne des générations et que l'hérédité ne se limite pas qu'aux caractéristiques physiques, nous accueillons également les mémoires émotionnelles de nos aïeux qui peuvent être des héritages pas toujours faciles à porter et qui risquent, si nous n'arrivons pas à les identifier, de se répéter de génération en génération. Il est donc important de connaître ces liens transgénérationnels afin d'éviter de commencer dans la vie avec des valises qui ne nous appartiennent pas !!

Je me suis occupée, depuis près d'une vingtaine d'années, d'accompagner des gens gravement malades, en phase terminale de cancer, et les aider à mieux vivre. J'ai découvert, à mon grand étonnement, des répétitions familiales dans la lignée de ces personnes, souffrant de maladies graves (et non génétiquement héréditaires).

Tout se passe comme si quelque chose pointe et se transmet du grand-père au petit-fils ou à la petite fille. Tout au moins, on pourrait dire que tout se passe comme si quelque chose qui ne peut être oublié se transmettait au fil des générations, comme si on ne pouvait pas oublier un événement de vie - comme si on ne pouvait ni l'oublier ni en parler -, mais le transmettre, sans le dire.

Voilà un ouvrage passionnant, truffé d'exemples étonnants qui mettent en évidence l'impact, parfois terrible comme l'alcoolisme, la maladie ou les accidents répétitifs, que peuvent engendrer ces hérédités psychologiques !!

 

Pour aller plus loin :

Partager cet article

Publié par Florinette - dans La Psychogénéalogie
commenter cet article

L'Instant Présent

 

Recherche