Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

3 mai 2017 3 03 /05 /mai /2017 08:10

Issu d’une famille serbe, Nick Vujicic a passé une bonne partie de son enfance en Australie et vit aujourd’hui en Californie. À sa naissance, son père et sa mère découvrent qu’il ne pourra jamais faire usage de ses bras et de ses jambes… puisqu’il est né sans.

D’abord effondrés, ils feront tout ensuite pour amener leur fils à la plus grande autonomie possible. Il se servira notamment de ses deux petits orteils et de son pied gauche pour bien des tâches quotidiennes (écrire, jouer à la batterie, téléphoner, etc.). Depuis Nick Vujicic fait le tour du monde pour partager sur sa vie et le sens de la vie.

Partager cet article

28 mars 2017 2 28 /03 /mars /2017 10:01

« J’ai posé mes pieds sur vos terres pour prévenir la planète : lorsque tous les arbres auront disparu, les hommes disparaîtront à leur tour… »

Vue d’Europe, la déforestation est une notion inquiétante, mais relativement abstraite : le bruit des tronçonneuses et des arbres centenaires qui s’écroulent est trop lointain pour parvenir jusqu’à nos oreilles. En revanche, dans certaines régions du monde, cette catastrophe est une tragédie absolue, quotidienne et dramatiquement tangible… C’est ce qu’est venu nous expliquer Mundiya Kepanga, un chef papou à la parole aussi sage que nécessaire.

(Source : Positivr)

Originaire des Hautes-Terres en Papouasie-Nouvelle-Guinée, Mundiya Kepanga, chef de la tribu des Hulis, vit dans l'une des dernières forêts primaires de la planète. Elle abrite des espèces de plantes, d'arbres, d'insectes et d'oiseaux qui n'existent nulle part ailleurs. Sous l'effet de la déforestation, cet écosystème unique au monde est aujourd'hui menacé de disparition.

Afin d'alerter l'opinion sur cette situation préoccupante, Mundiya partage, avec ses mots, son histoire et celle de sa forêt. Loin des statistiques et des rapports alarmistes, il parle, avec simplicité, de la nature, que ce soit lors de grandes réunions internationales, ou bien lors de rencontres avec des locaux. À travers ses questions, faussement ingénues, ce fervent défenseur de l'environnement – et fin observateur du monde occidental – pointe du doigt nos contradictions, et son regard s'inscrit comme un pont entre deux mondes.

Un rôle de passeur qui l'a amené à offrir sa coiffe la plus précieuse au Musée de l'Homme. Avec cette donation, il adresse un message à l'humanité : sa forêt est un patrimoine universel qu'il faut sauvegarder.

Le réalisateur Marc Dozier a suivis Mundiya qui est devenu l'ambassadeur des peuples autochtones. Dans ce documentaire captivant, il relate son parcours à la manière d'un conteur traditionnel, tout en faisant part de ses inquiétudes sur l'avenir des forêts. Riche de métaphores, son discours direct interpelle avec force et nous rappel que nous sommes tous les frères des arbres.

 

Un message qui nous interroge sur l’avenir de l’Humanité - Documentaire de Marc Dozier et Luc Marescot (France, 2017, 1h26mn) ARTE F

 

  • Pour visionner ce documentaire dans son intégralité, vous pouvez cliquer ICI si la vidéo n'a pas été supprimée d'ici là...

Partager cet article

26 janvier 2017 4 26 /01 /janvier /2017 11:16

Editions Delpierre

Ce qu'il faut avant tout savoir :

David Menasche (1973-2014) a grandi dans la peau d’un gamin punk et skater, épris de passion pour la littérature. Il a toujours bien pris garde de préciser qu’il n’était pas "tombé" dans l’enseignement, mais qu’il en avait "relevé le défi". Il a enseigné la littérature au lycée d’excellence Coral Reef durant quinze ans. En 2012, il a été élu meilleur enseignant de l’année de sa région. Il est décédé le 20 novembre 2014 des suites d'un cancer du cerveau.

Résumé du livre :

Professeur de littérature aux méthodes hors du commun, David Menasche a su gagner l'admiration et l'amour de ses élèves, même des plus durs. À trente-quatre ans, il apprend qu'il est atteint d'une tumeur au cerveau. Les médecins lui donnent six mois, David tiendra huit ans. Lorsque la maladie l'oblige à abandonner sa classe, il envoie valser traitements et hôpitaux, et s'embarque dans un voyage extraordinaire, à la rencontre de ses anciens élèves dispersés aux quatre coins des États-Unis. Il fera de la vie sa salle de classe.

« Je n'ai pas peur de la mort. J'ai été mort pendant des milliards et des milliards d'années avant de naître, et je n'en ai pas souffert le moins du monde », écrivait Mark Twain. Exactement mon état d'esprit.

C'est en 2006, au sommet de sa carrière d'enseignant, que David Menasche apprend qu'il a une tumeur au cerveau et plus que quelques mois à vivre. Après cette terrible nouvelle, ce professeur de littérature hors norme décide de continuer à faire ce qu'il aime le plus : enseigner. Pour lui, c'est la seule manière de combattre le cancer. Même les traitements lourds ne sont pas parvenus à le décourager, il aura fallu la perte de la vue pour contraindre ce professeur à prendre sa retraite.

Mais David Menasche n'a pas dit son dernier mot, ce sachant définitivement perdu, il décide d'arrêter les traitements pour partir en voyage à travers tout le pays. Grâce aux contacts, via les réseaux sociaux, c'est une belle et émouvante chaîne humaine qui se met en mouvement pour l'accueillir afin de l'aider à concrétiser ses dernières volontés : revoir toutes les personnes qu'il aime et qui ont enrichi sa vie pendant plus de quinze ans, ses élèves.

Durant ce périple, David Menasche n'a plus qu'un seul et unique objectif : écrire le récit de son voyage pour aider ceux qui font face à l'adversité afin de les persuader que tant qu'il y a un but, il y a une vie qui mérite d'être vécue.

Peu d'entre nous envisagent la mort comme s'ils la maîtrisaient. On vit sa vie comme si elle était éternelle. Il y aura toujours demain, pour appeler un ami, ses parents, pour dire "Je t'aime". […] Mais quand on prend vraiment conscience de sa mort, quand on s'y prépare, alors on apprend enfin à exister. C'est une leçon au goût doux-amer. À peine avez-vous compris comment vivre qu'il faut déjà mourir. Mais il y a tant de beauté à découvrir. Soudain, le soleil qui se lève suffit à vous réjouir, les fleurs deviennent vivantes, la brise qui caresse votre visage élève votre esprit. Ce ne sont plus vos actes qui vous définissent, mais ce que vous êtes capables de donner, et d'aimer. À mes yeux, c'est une belle mort.

À travers les témoignages d'élèves qui parsèment son livre, on se rend compte que ce professeur était des plus motivant, car il les a aidés à s'ouvrir, à regarder le monde autrement en leur donnant les outils nécessaires pour créer le changement. Inspirer un monde meilleur.

 

Pour aller plus loin :

David Menasche est décédé à l'âge de 41 ans des suites du cancer le 20 novembre 2014, après huit ans de lutte contre la maladie. Sa disparition a suscité de très nombreuses manifestations de sympathie, d’admiration et de soutien.

« Un témoignage poignant: comment, face à la mort, vivre pleinement l'instant présent. » Publisher's Weekly

Partager cet article

18 janvier 2017 3 18 /01 /janvier /2017 18:36

Espace de L'Être

 

"Témoignages contemporains sur l'éveil" est un livre qui regroupe 17 enseignants francophones qui répondent à des questions tout en exposant leur expérience qui les a amenés à cette prise de conscience.

Grâce à Mathieu de l'association Espace de l'Être, vous pouvez télécharger gratuitement ce livre qu'il met à disposition sur le site en cliquant ICI

 

 

Partager cet article

10 janvier 2017 2 10 /01 /janvier /2017 16:27

Ce qu'il faut avant tout savoir :

Prix Goncourt, Grand prix du Théâtre de l'Académie française, Prix Science-Frontières de la vulgarisation scientifique, Didier van Cauwelaert qui est un auteur prolifique aimant sortir des sentiers battus a participé à de nombreuses expériences avec des chercheurs renommés sur les états modifiés de conscience et les pouvoirs de la pensée. Son site : van.cauwelaert.com

 
Résumé du livre :

Et si nous avions la preuve absolue que la conscience, après la mort, continue à transmettre des sentiments et des informations ? Et si cette preuve nous était apportée par deux des plus grands génies de la science, Albert Einstein et Nikola Tesla ? C'est l'incroyable aventure dans laquelle s'est trouvé plongé Didier van Cauwelaert, qui nous livre ici une enquête à couper le souffle. Un véritable jeu de piste qui nous entraîne de la quête des savoirs disparus aux dernières découvertes de la science, des pouvoirs inouïs de notre pensée aux secrets d'une énergie inépuisable, non polluante et gratuite qui, demain, pourrait être mise à la disposition de l'humanité. Rêve impossible, manipulation mentale ou révélations débouchant sur un espoir sans précédent ?

Le 19 décembre 2015 et durant plusieurs mois, sans rien avoir demandé, Didier van Cauwelaert va recevoir de manière croisée des messages à son intention par l'intermédiaire de deux médiums qui les lui transmettent sans vraiment comprendre leur contenu.

Ces messages impérieux, énigmatiques vont pousser Didier van Cauwelaert à enquêter, à comprendre ce que veulent dire ces deux grands scientifiques qui se présentent à Geneviève Delpech et Marie-France Cazeaux sous les traits d'Albert Einstein et Nikola Tesla en dévoilant certains faits de leur passé.

C'est une véritable enquête que va entreprendre Didier van Cauwelaert en essayant de comprendre le but final de ces deux grands génies, ou de leurs avatars, peu importe. L’important est de pouvoir faire décrypter ces messages, quand il s'agit d'équation, par certains scientifiques qui, une fois vérifiés et décodés, conduiront Didier van Cauwelaert à s'engager sur d'autres pistes de réflexion.

La plupart de ces messages d'une précision inouïs sont surtout destinés à aider l'humanité, certains vont s'avérer être révolutionnaires ou prédictifs dans le seul but de nous interroger, de nous éclairer, voire même d'aiguiller certains chercheurs…

Me voici donc interpellé, pris à témoin, envoyé sur des pistes, orienté vers des chercheurs inconnus de moi, des découvertes à couper le souffle ou à dormir debout, ballotté entre des secrets terrifiants enfouis dans le passé et un avenir prometteur que les grands lobbies énergétiques se sont fait un devoir d'enterrer.

C'est un livre bourré d'informations qui m'a laissée dans le questionnement, dans l'émerveillement, mais également dans une certaine tristesse mêlée d'écoeurement, car le monde n'en serait pas là si le gouvernement, le FBI, sous l'autorité d'Edgar Hoover, n'avaient pas tout fait pour bâillonner Nikola Tesla en le médisant et en détruisant, ou en escamotant, ces merveilleuses découvertes. Cet homme, cet incroyable génie qui a passé huit décennies à tenter de mettre les ressources cachées de l'Univers au service de l'humanité, n'avait qu'un seul but, qu'un seul souhait, celui d'apporter au monde la paix en rendant toute guerre impossible.

En plus d'être un livre passionnant, époustouflant, c'est un bel hommage que rend Didier van Cauwelaert à Albert Einstein et Nikola Tesla qui ont, en fin de compte, vécu beaucoup de situations similaires : "inventivité précoce, célébrité fulgurante suivie d'un long déclin médiatique" et j'en passe...

 

Pour aller plus loin :

Didier van Cauwelaert était l'invité de l'émission La Grande Librairie pour nous présenter son dernier livre : Au-delà de l'impossible.

 

Que feriez-vous si l'esprit d'un grand savant venait vous rendre visite et vous donnait la clé de découvertes historiques ? C'est ce qui est arrivé à Didier Van Cauwelaert, écrivain et fervent soutien de la première heure de l'INREES. Dans son dernier ouvrage, il évoque un récit surprenant, qui n'a pourtant rien d'imaginaire. Contact avec les défunts, secrets d'histroire, synchronicités... Une enquête à la frontière du visible dont il nous livre les secrets...

Pour voir cette vidéo dans son intégralité, rendez-vous sur : INREES TV

 

 

  • Vous pouvez écouter Didier van Cauwelaert sur franceinfo. Les grands hommes du passé parlent-ils aux vivants ? Cette question est cœur du nouveau roman du célèbre romancier Didier Van Cauwelaert. Une enquête qui mêle la science, les énergies inépuisables et gratuites, les devins et le merveilleux. Une aventure étrange et passionnée.

 

Le site de l'auteur : van.cauwelaert.com

Sa Page Facebook : Didier van Cauwelaert

 

Partager cet article

L'Instant Présent

 

Recherche