Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

13 avril 2017 4 13 /04 /avril /2017 08:32

Je profite de cette semaine Sainte pour vous présenter ce très bel hommage de Francis Cabrel pour “le crucifié de Golgota”.

 

 

Une colline comme il y en a partout
Quelqu’un a porté une croix et des clous
Les gens se pressent et restent là, debout
« Voilà celui qui prétend parler pour nous »
On rit de voir les marques à ses genoux
Dans chaque cœur, il peut faire un froid d’igloo

On se bouscule pour voir l’homme blessé
Ce qu’il murmure avec son regard baissé
« C’est de l’amour que j’ai voulu vous laisser
L’amour, l’amour, y en aura jamais assez
Il est partout sous chaque étoffe froissée
Dans chaque épine de ma couronne tressée »

Les hommes soudain se sont montrés pressés
On l’a fait marcher vers cette croix dressée
Ces mains qui n’avaient jamais fait qu’embrasser
Ça n’a pris qu’un instant pour les traverser
Je vous laisse à ces quelques larmes versées
Et des siècles et des siècles pour y penser

Les mots glissaient de son visage penché
Dans chaque cœur, il y a un printemps caché
C’est le trésor qu’il vous faudra rechercher
Entre les pierres et sous les herbes séchées
Pour le faire boire, un homme s’est approché
Voilà l’espoir auquel il faut s’accrocher

Une colline comme il y en a partout
Quelqu’un a porté une croix et des clous

Pour le faire boire, un homme s’est approché
Dans chaque cœur, il y a un printemps caché...

 

 

Après cette émouvante chanson pleine d'Amour et d'Espoir, je vous souhaite un très beau week-end de Pâques.

 

Partager cet article

14 février 2016 7 14 /02 /février /2016 14:34

Artiste éclectique, désireuse d’explorer de multiples voyages musicaux, Anja Linder est une harpiste reconnue qui a pu exprimer son talent auprès de nombreux musiciens. Soliste pour l’interprétation d’œuvres de Brahms, Britten ou Ravel, elle a aussi collaboré avec divers orchestres et ensembles vocaux, dont l’orchestre d’Avignon dans le concerto pour flûte et harpe de Mozart, dans lequel son « exquise sensibilité » a été louée.

Le 06 juillet 2001, lors d'un concert où elle est spectatrice, une tempête fait rage et un platane s'abat sur le public qui provoque beaucoup de victimes. Anja en fait partie, grièvement blessée, elle se retrouve paraplégique. La seule pensée qui lui vient sur le moment c'est, comment va-t-elle faire pour continuer de jouer à la harpe sans l'usage de ses jambes ? Malgré le tableau noir que lui dressent les médecins, Anja décide de ne rien écouter, mais de se battre pour continuer à jouer de cet instrument.

Faisant preuve d'une incroyable résilience face à cette terrible épreuve, Anja a su croire en elle et grâce à sa ténacité est née l'Anjamatique : “Anja” issu de son prénom et “amatique" pour "automatique", un instrument qu'elle enseigne aujourd'hui à des personnes valides au conservatoire de Strasbourg.

 

 

Je pense sincèrement que tous les instants difficiles, aussi douloureux soient-ils, nous font avancer tant qu’on aspire à un but et qu'on met tout en oeuvre pour y arriver. Personne ne sait mieux que vous ce pour quoi vous êtes fait. Le handicap fait encore peur et je n'ai jamais voulu me reconnaître dans la vision restrictive que certaines personnes en ont, car ce n'est ni un handicap ni une différence ni une maladie qui crée notre identité, c'est l'énergie et l'amour qu'on met pour faire ce qui nous est le plus cher. Ma vie, c'est jouer et avancer avec légèreté.

 

Pour en savoir plus :

Partager cet article

2 septembre 2015 3 02 /09 /septembre /2015 10:07

 

Extrait de l'article Lou et le syndrome de Morsier sur le site : Fondation Lou :

Un portrait singulier

Lou est un être littéralement exceptionnel.
Il n’est tout simplement pas comme nous. Son schéma mental est différent du nôtre. En cause, selon nous, l’absence de cette cloison entre les deux hémisphères de son cerveau qui, de manière vulgarisée, est un noeud de communication entre le rationnel et l’émotionnel. Une autre raison proviendrait de carences hormonales non objectivées (et parfois non objectivable).

 

S’il ne s’agit pas de nier les déficiences mentales de Lou et les handicaps que cela génère, nous préférons parler de « spécificités mentales » qu’il convient de reconnaître et de respecter, sans pour autant renoncer à lui inculquer les règles élémentaires de notre monde, afin de pouvoir lui permettre de vivre une vie sociale épanouie. Lou est le seul cas de son espèce né en Belgique en 1998. On appelle cela une "maladie orpheline". L’ensemble des déficiences liées ce syndrome et les handicaps qui lui sont liés, varient donc d'un enfant à l'autre. [...] (lire l'article au complet sur leur site)

 

Le clip « Lou je m’appelle Lou »

Conclusion

En conclusion, à l’exception du domaine musical, Lou a besoin d’une attention permanente pour le faire progresser. C'est un bonhomme globalement heureux, mais son éducation représente un vaste chantier (pour ne pas dire colossal), car il convient de doser et travailler sur tous les fronts selon l’humeur et la situation du moment : angoisse, concentration, tocs, apprentissages etc. Face à ce défi, nous nous retrouvons hélas bien seuls, à l’exception de quelques aides sporadiques, en l’absence du soutien d’un système scolaire inadapté et incapable de répondre aux besoins spécifiques d’un tel enfant, et dans l’incapacité financière de mettre en place une structure éducative correspondant à sa réalité.

Si il est clair qu’adulte, Lou ne sera jamais totalement autonome pour nombre de choses quotidiennes, son inclusion dans la société ne sera possible qu’à la condition de l’acceptation par la société de sa réalité, dont les valeurs et la richesse sont tout autant respectables que les nôtres. De la raison d’être de la Fondation Lou et du combat de ses parents.

 

Pour aller plus loin :

Si vous souhaitez en savoir plus et suivre le parcours de Lou, il vous est possible d’acquérir le DVD du documentaire en cliquant sur : Lettre à Lou. Ce documentaire, réalisé par son papa, retrace les six premières années de cette singulière aventure.

Vous voyez ce qu'il ne voit pas, il voit ce que vous ne voyez pas.

 

Vendu au bénéfice de la : fondationlou.com

 

Partager cet article

6 septembre 2014 6 06 /09 /septembre /2014 13:58

 

Ombre-est-lumiere.jpg

 

Je ne sais pas si vous connaissez cette chanson datant de 1993 du groupe IAM, mais je trouve les paroles, que vous pourrez découvrir sous la vidéo, assez pertinentes, pleines de spiritualité rendant hommage aux divinités et anciennes civilisations…

 

Editeurs : EMI Virgin Music Publishing, Cote Obscur

Folie de l'espace ?
Peur de la nuit absolue ? du silence absolu ?
De l'absolu d'un univers sans commencement ni fin ?
Non, non

Assis sur un point infime de l'univers courbe,
Un paradis a été créé; un instant,
détourne le regard sur les étoiles et leur lumière,
Des millions de vies possibles autour de la terre.
Dire qu'ils croyaient à la platitude de la planète,
Ceux qui parlaient de sphère ont perdu la tête.
A travers cela on a réalisé
L'insanité, les vanités, les folies de l'humanité.
Mais tous savaient que rien ne se perd dans l'univers,
Pas de disparition de matière
De Démocrite à Mendeleïev, 2000 ans
Un classement : le tableau périodique des éléments
Des molécules, structures atomiques
Donnent matières minérales et organiques.
La vie est née de l'infiniment petit
Et l'homme en prend conscience seulement aujourd'hui
Que ce qu'il y a dans son corps ressemble étrangement
Au système solaire et aux astres brillants.
Des frissons me parcourent en fixant et scrutant Ouranos.
Je m'incline, prisonnier du 7, et contient le cosmos.
Dans le cosmos...

Chang-Ti, symbole des régions septentrionales
Issu d'une philosophie restée dans les annales
Bien longtemps sais tu.
Pendant des siècles, il conversa avec ce qu'il y avait derrière le ciel.
La vérité ne se trouve qu'à l'intérieur de soi
Mais l'homme a détruit son véritable moi
Régi par les lois du matérialisme,
Décomposant l'univers comme le ferait un prisme.
Avec la lumière que l'on refuse de toucher,
Car il est clair qu'il faut vouloir pour essayer
Elever sa spiritualité, intérieurement chercher à s'éveiller.
L'univers subi un dérèglement croissant
On oublie que notre rôle est important.
Comment parler d'harmonie avec les énergies suprêmes
Lorsqu'on est en total désaccord avec soi-même
Que l'on se blotti sous l'aile de la compassion
Ou sous l'anthropomorphisme d'une religion
Nous étions sensés maintenir une symbiose,
En fait, nous avons trahi le cosmos.
Dans le cosmos...

Chaque être a une place dans l'espace
Et le vide est comme une grande glace
La vitrine où le silence plane, une exposition
Des plus beaux objets de la création.
Des bijoux rangés dans une cassette,
L'orfèvre est minutieux, tout est clair, tout est net :
La hauteur, la largeur, la longueur, la position
De toutes formes se déplaçant en trois dimensions. Attention
Le Temps, prince magnifique des mesures,
Accouchant du passé, du présent, du futur.
Et je joins les mains, laisse glisser des mots,
Augmente le pourcentage d'activité dans mon cerveau.
Tout est opposé mais équilibré
La chaleur, le froid, la sécheresse et l'humidité,
Le bien, le mal, le jour, la nuit, le Ying et le Yang
S'embrassant comme des frères, à l'instant du Big-Bang.
L'homme n'a plus les pieds sur terre mais dans sa merde
Et attend impatient que son ignorance le perde.
Il croit en lui et en sa vision hémisphérique
En 360 degrés et l'horizon panoramique.
Le danger vient dans son dos comme Thanatos
Car il a négligé ses origines : Le cosmos

Une étoile s'éteint, une autre la remplace.
Il en est ainsi pour toute chose, c'est inévitable.
La vie, la mort, le clair, le sombre, autant de dualités
Parfois on choisit, parfois on ne peut s'y dérober.
Mais en tant que médiateur entre le ciel et la terre,
Régi par l'un et dépendant de cette dernière,
Notre tâche est d'assurer la liaison,
Mission non-remplie par la façon dont nous vivons.
Seuls quelques uns d'entre nous ont reçu le message,
Cela nous dépasse, nous les appelons sages.
Peut-être qu'un jour, dans les années qui viennent,
Nous comprendrons le langage pourvu qu'il nous parvienne.
Et d'autres s'engageront sur le chemin DIVIN
Car tout Baobab ne fut d'abord qu'une simple graine.
Je délaisse un instant ce que vous qualifiez d'utopique
Dans la position du lotus, je vide mon esprit
Atteint le mushin, affûte ma perception
Laisse les ondes m'envelopper comme un cocon.
Mon âme s'éveille l'énergie se renouvelle,
Rivalisant avec Thanos, je contiens le cosmos.
Dans le cosmos...

O Armakis,
Toi qui t'es élevé parmi les étoiles indestructibles,
Tu ne disparaîtra jamais !
Dans le cosmos…

 

Artiste : IAM
Extrait de l'album : Ombre est lumière
Date de sortie : 1993
Auteurs : Shurik'n, Akhenaton
Compositeurs : Imhotep, Akhenaton
Editeurs : EMI Virgin Music Publishing, Cote Obscur

 

Partager cet article

17 février 2013 7 17 /02 /février /2013 12:11

 

Cette chanson de Serge Lama m'a toujours beaucoup touchée par ses paroles que je vous conseille d'écouter attentivement

 

 

Bonne écoute et bon dimanche !

 

Partager cet article

L'Instant Présent

 

Recherche