Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

22 août 2015 6 22 /08 /août /2015 14:42

Koko, une femelle gorille de 44 ans, célèbre pour sa capacité à communiquer avec les gardiens en utilisant la langue des signes, montre à présent des signes de début de parole. « Koko a développé des comportements vocaux et respiratoires associés à la capacité de parler, qui étaient auparavant considérés comme impossible pour ces espèces », rapporte le Daily Mail. Cette nouveauté pourrait brouiller un peu plus la ligne qui distingue l’Homme de certains de nos cousins plus hirsutes.

Les primatologues ont longtemps cru en un "répertoire vocal" limité pour chaque espèce de singe qui les rend incapables d’apprendre de nouvelles sonorités au-delà d’un certain domaine. Cette théorie suggère que le développement du langage verbal est une caractéristique propre à l’Homme. Toutefois, Koko est peut-être sur le point de briser cette notion scientifique.

Marcus Perlman, chercheur à l’Université du Wisconsin à Madison, a travaillé à la Gorilla Foundation, où se trouve Koko, depuis 2011. « Je suis allé là-bas à l’origine pour observer les gestes de Koko, mais, en regardant des vidéos d’elle, je la voyais effectuer tous ces comportements vocaux étonnants ! » raconte-t-il au Daily Mail. Ceux-ci étaient des comportements appris, ne faisant pas partie d’un « répertoire typique des gorilles », ont trouvé Perlman et ses collègues chercheurs.

Bien que la maîtrise de la langue des signes de Koko est en effet extraordinaire, Perlman pense qu’elle n’est « pas plus douée que d’autres gorilles… La différence réside seulement dans ses conditions environnementales. Vous ne voyez évidemment pas ce genre de choses dans les populations sauvages. Elle montre que, dans le bon environnement, les singes peuvent développer un certain contrôle de leurs aptitudes vocales. Ce n’est pas aussi précis que le contrôle humain, mais c’en est bel et bien un. »

Certains pourraient se demander quelle valeur, le cas échéant, cette évolution pourrait conférer au mouvement de la personnalité des singes, un mouvement initié aux États-Unis permettant aux grands singes (gorilles, chimpanzés, orangs-outans, bonobos) d’être reconnus comme des  personnes et donc digne de jouir de droit, comme celui de la liberté. À noter que les conséquences d’un tel changement juridique rendraient difficile, voire impossible, la réalisation de tests médicaux ou pharmacologiques sur les grands singes d’aucune sorte.

 

Documentaire "Animaux secrets" - Koko, une femelle gorille surdouée - partie 1/4

 

Mais si la capacité de parler octroi la personnalité, alors Koko la possède déjà : elle parle le langage des signes, et connaît plus de 1000 signes du Gorilla Sign Language (GSL). Bien qu’elle n’utilise pas encore de syntaxe ou de grammaire, elle est en mesure de formuler de nouvelles phrases à partir de mots existants : son principal gardien, Francine Patterson, affirme que Koko a combiné les signes pour "bracelet" et "doigt" pour se référer à une bague.

Ainsi, alors que la perspective réelle de voir les singes parler est passionnante, il est important de se rappeler que les singes sont déjà capables de communiquer. Et si la personnalité dépend de la capacité à penser et s’exprimer à travers une certaine forme de code verbal ou gestuel, alors les singes devraient déjà être classifiés en tant que personnes.

Lire l'article sur Toolito.com

 

Pour aller plus loin :

En 2001, Robin Williams s'était rendu à la Gorilla Foundation à Woodside, en Californie. Sur place il avait fait la connaissance de Koko. Le lien s'était très rapidement créé entre l'animal et l'acteur qui avait même réussi à faire sourire Koko qui ne l'avait pas fait depuis plus de six mois. En effet, le gorille avait perdu son compagnon d'enfance et était entré dans une sorte de mutisme. Dans la vidéo, on voit la complicité incroyable et la tendresse qui s'en dégagent.

 

 

L'histoire devient encore plus incroyable lors de l'annonce du décès de Robin Williams. Le docteur Penny Patterson (présente lors de la première rencontre et toujours en charge de Koko) se trouvait avec Koko. Lors d'une interview, elle raconte que Koko a tout de suite compris qu'il s'était passé quelque chose de grave. Penny lui a expliqué cette triste nouvelle en langage des signes. Koko a alors répondu par deux mots : « maman » et « pleurer » et des larmes se sont mises à couler.

Partager cet article

commentaires

witney 26/08/2015 10:52

un petit bonjour pressé, bises

Florinette 26/08/2015 13:33

Bisous et belle journée Witney !

Plumes d Anges 23/08/2015 18:49

C'est formidable et c'est très émouvant, j'aime Koko moi-aussi ! Bises. brigitte

Florinette 23/08/2015 21:08

On doit s'attacher très vite à Koko, j'aimerais bien faire sa connaissance ! Belle soirée Brigitte, bisous

durgalola 23/08/2015 17:04

tout simplement, les animaux sont des êtres vivants à part entière ... mais je n'aime pas que nous les assimilions à ce que nous sommes (nous sommes quand même bien imparfaits humainement et avons à apprendre des animaux). Aussi, nous avons un chat de 11 ans et au fur et à mesure de son avancement dans l'âge, sa façon de communiquer avec nous évolue et son attachement s'amplifie (c'était un petit chat sauvage trouvé au bord de la route, renversé par une voiture).
Nous devons respecter les animaux ... comme nous respecter les uns les autres. Bises et bon dimanche

Florinette 23/08/2015 17:26

C'est une bien belle et tendre connivence que vous vivez avec votre chat !!

Je suis entièrement d'accord avec toi, nous avons beaucoup à apprendre d'eux et c'est ce que dit également l'ethno-biologiste Sabrina Krief qui a constaté, après avoir vécu avec des chimpanzés, qu'ils savent se soigner tout seul grâce aux plantes qu'ils choisissent en fonction de leur blessure ou maladie alors qu'aucune de ces plantes n'appartiennent en principe à leur régime habituel... Et cette pratique d'automédication a été constatée chez d'autres mammifères... Ils n'ont vraiment pas fini de nous surprendre nous qui pensons tout savoir !!

Merci Durgalola, bon dimanche à toi aussi, je t'embrasse

Aifelle 23/08/2015 13:34

C'est émouvant de revoir au passage Robin Williams. Avec ou sans paroles, c'est certain que la communication passe. Des recherches à suivre ..

Florinette 23/08/2015 15:42

J'ai trouvé aussi ce passage émouvant. Des recherches qui risquent bien de bouleverser le milieu scientifique et c'est une bonne chose ! ;-)

Sandrine L. 23/08/2015 11:10

Incroyable! C'est à la fois réjouissant et terrifiant. Réjouissant parce qu'enfin nous commençons à regarder les animaux comme des êtres vivants à part entière, avec des capacités, une intelligence, des émotions, etc... et terrifiant parce qu'il à craindre, hélas, que l'homme, fort de ces nouvelles données, les utilisent mal et les mettent à son service de façon malsaine.
Les animaux, nos frères...

Florinette 23/08/2015 15:41

C'est à craindre effectivement... en même temps, en janvier, un amendement a été obtenu concernant la modification du statut des animaux qui est passé de « biens meubles » à « êtres vivants doués de sensibilités », reste à espérer qu'il sera respecté, car comme disait Gandhi « On reconnaît la grandeur et la valeur d’une nation à la façon dont celle-ci traite ses animaux ”. Affaire à suivre…

L'Instant Présent

 

Recherche