Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

30 août 2015 7 30 /08 /août /2015 13:03

Albin Michel

Ce qu'il faut avant tout savoir :

Membre de la Société des explorateurs français et membre des JNE (Journalistes écrivains pour la Nature et l'Ecologie) Natacha Calestrémé est également réalisatrice. Elle intègre sa vision scientifique ultra documentée à un intérêt pour le surnaturel en écrivant des thrillers “éclairants” basés sur des phénomènes mystérieux et réels. Le voile des apparences est un roman qui traite de l'autisme et qui revisite le thème de l'après-vie. Son site : natachacalestreme.fr

Résumé du livre :

Après une série d’événements tragiques, Yoann Clivel, flic brillant de la police judiciaire, se rend dans un hôpital psychiatrique. Il y fait la connaissance d’un jeune homme atteint d’autisme qui communique avec les morts. L’un de ses « fantômes » est une femme qui prétend avoir été assassinée. Supercherie ? Délire d’un malade mental ? Ou piste à prendre au sérieux ? Happé par les méandres de cette affaire, Clivel se retrouve face à une autre énigme : l’assassinat de son propre père lorsqu’il était enfant… À la frontière du paranormal et du thriller, Le voile des apparences confirme l’univers singulier et très documenté de l’auteur du Testament des abeilles.

Major à la Police Judiciaire, Yoann Clivel est au bord de la dépression après avoir assisté à la mort de sa collègue qui a fait ressurgir en lui l'événement dramatique qu'il porte depuis plusieurs années, le meurtre de son père. Rongé par le remord, il décide de consulter un psychiatre. Dans la salle d'attente, il fait la connaissance d'un couple dont leur fils atteint d'autisme, mais jugé schizophrène, est interné depuis plusieurs années, car la seule façon qu'il a de communiquer est de transmettre les messages de l'au-delà qu'il reçoit par le biais de l'écriture automatique.

Ce thriller haletant nous amène à prendre conscience de ce fil ténu qui sépare la folie de la perception, car le cumul entre l'autisme et la médiumnité étant un phénomène plutôt méconnu, voire même rejeté, certains médecins ont vite fait d'interner ces personnes qui ne correspondent pas à la normalité imposée en leur diagnostiquant d'emblée une schizophrénie. Ce livre m'a passionnée, car Natacha Calestrémé, à travers ce roman basé sur des faits réels*, aborde ce sujet avec beaucoup de rigueur et d'efficacité.

Voici un extrait du livre de Natacha Calestrémé qui m'a fait penser au livre Trente ans parmi les morts du psychiatre Carl Wickland, dont les mémoires datent de 1924, dans lequel il disait également que « la plupart des internés sont des médiums potentiels dont la médiumnité pourrait être développée » :

Comment différencier les voix qu'entendait un schizophrène d'un médium qui recevait des messages de l'au-delà ? Dans le cas d'une schizophrénie, les délires n'étaient pas structurés, on constatait des invraisemblances et la personne finissait par s'exclure de la vie en société. Dans le deuxième cas, il ne s'agissait pas d'une pathologie, mais d'une aptitude. Malgré ses perceptions, la personne restait psychiquement saine et parfaitement intégrée dans la société. Un mari, des enfants, un métier. Il existait tant de cas que ces expériences représentaient une réalité statistique. Adhérer sans recul n'était pas souhaitable, mais tout nier en bloc n'était pas la solution. Il fallait aider la personne à communiquer et à entrer dans la “normalité”. La difficulté venait du fait que ces phénomènes étaient difficiles à mesurer car non reproductibles. Et comme nous vivions dans un contexte où ce genre de perceptions étaient classées d'emblée comme le signe d'une pathologie… cela n'incitait pas les témoins de ces phénomènes à les partager. Par ailleurs, cela expliquait pourquoi tant de médiums étaient enfermés dans des hôpitaux psychiatriques.

 

 

Partager cet article

26 août 2015 3 26 /08 /août /2015 10:01

Le miel est l'un des remèdes les plus anciens de l'humanité que la médecine redécouvre aujourd'hui. Ce médicament de la nature est à la fois antiseptique, cicatrisant et anti-inflammatoire…

Le miel a toujours été très utile pour adoucir les gorges enflammées, mais aussi pour soulager les brûlures et cicatriser les plaies. Cette dernière utilisation est aujourd'hui très répandue, surtout à l'étranger. En Angleterre, aux États-Unis et en Allemagne, le miel est couramment employé par les infirmières dans les dispensaires et les hôpitaux pour faire des pansements aux patients dont les plaies cicatrisent difficilement.

 

 

En France, le pionnier de l'utilisation du miel à vertu cicatrisante était le Pr. Bernard Descottes, aujourd'hui décédé, chirurgien viscéral du CHU de Limoges. Il avait réalisé une étude de cas sur 3.000 patients dont les plaies ont cicatrisé très rapidement et proprement grâce au miel. Aujourd'hui, quelques services hospitaliers suivent son exemple.

Enfin, sachez que le miel est également utilisé dans les services de cancérologie de certains hôpitaux. Il peut en effet soulager la peau exposée aux rayons de la radiothérapie et la muqueuse de la bouche soumise aux effets secondaires de la chimiothérapie.

 

Pour aller plus loin :

Lors de l'émission "Allo Docteur" sur France5 le Dr Becker Président de l'AFA Association Francophone d'Apithérapie et le Pr Olivier Laccourreye répondent à toutes les questions concernant les propriétés du miel, comme :

  • Est-il vrai que le miel adoucit les maux de gorge (angine par exemple) quand on le mélange avec du lait, et qu'il évite la prise d'antibiotiques ?
  • On dit que le miel contient des antibiotiques naturels, est-ce vrai ?
  • Les miels industriels ont-ils les mêmes propriétés que les miels bio ?
  • Le miel est-il interdit pour les diabétiques ?
  • Le miel aiderait à lutter contre la fatigue, est-ce prouvé ?
  • Les vertus du miel varient-elles selon les fleurs qui en sont à l'origine ? Quelle sorte privilégier ?

Bref, une tonne de vertus dans ce cadeau que nous offre Mère Nature...

  • Consultez le blog de l'Association Francophone d'Apitherapie en cliquant ICI

Partager cet article

22 août 2015 6 22 /08 /août /2015 14:42

Koko, une femelle gorille de 44 ans, célèbre pour sa capacité à communiquer avec les gardiens en utilisant la langue des signes, montre à présent des signes de début de parole. « Koko a développé des comportements vocaux et respiratoires associés à la capacité de parler, qui étaient auparavant considérés comme impossible pour ces espèces », rapporte le Daily Mail. Cette nouveauté pourrait brouiller un peu plus la ligne qui distingue l’Homme de certains de nos cousins plus hirsutes.

Les primatologues ont longtemps cru en un "répertoire vocal" limité pour chaque espèce de singe qui les rend incapables d’apprendre de nouvelles sonorités au-delà d’un certain domaine. Cette théorie suggère que le développement du langage verbal est une caractéristique propre à l’Homme. Toutefois, Koko est peut-être sur le point de briser cette notion scientifique.

Marcus Perlman, chercheur à l’Université du Wisconsin à Madison, a travaillé à la Gorilla Foundation, où se trouve Koko, depuis 2011. « Je suis allé là-bas à l’origine pour observer les gestes de Koko, mais, en regardant des vidéos d’elle, je la voyais effectuer tous ces comportements vocaux étonnants ! » raconte-t-il au Daily Mail. Ceux-ci étaient des comportements appris, ne faisant pas partie d’un « répertoire typique des gorilles », ont trouvé Perlman et ses collègues chercheurs.

Bien que la maîtrise de la langue des signes de Koko est en effet extraordinaire, Perlman pense qu’elle n’est « pas plus douée que d’autres gorilles… La différence réside seulement dans ses conditions environnementales. Vous ne voyez évidemment pas ce genre de choses dans les populations sauvages. Elle montre que, dans le bon environnement, les singes peuvent développer un certain contrôle de leurs aptitudes vocales. Ce n’est pas aussi précis que le contrôle humain, mais c’en est bel et bien un. »

Certains pourraient se demander quelle valeur, le cas échéant, cette évolution pourrait conférer au mouvement de la personnalité des singes, un mouvement initié aux États-Unis permettant aux grands singes (gorilles, chimpanzés, orangs-outans, bonobos) d’être reconnus comme des  personnes et donc digne de jouir de droit, comme celui de la liberté. À noter que les conséquences d’un tel changement juridique rendraient difficile, voire impossible, la réalisation de tests médicaux ou pharmacologiques sur les grands singes d’aucune sorte.

 

Documentaire "Animaux secrets" - Koko, une femelle gorille surdouée - partie 1/4

 

Mais si la capacité de parler octroi la personnalité, alors Koko la possède déjà : elle parle le langage des signes, et connaît plus de 1000 signes du Gorilla Sign Language (GSL). Bien qu’elle n’utilise pas encore de syntaxe ou de grammaire, elle est en mesure de formuler de nouvelles phrases à partir de mots existants : son principal gardien, Francine Patterson, affirme que Koko a combiné les signes pour "bracelet" et "doigt" pour se référer à une bague.

Ainsi, alors que la perspective réelle de voir les singes parler est passionnante, il est important de se rappeler que les singes sont déjà capables de communiquer. Et si la personnalité dépend de la capacité à penser et s’exprimer à travers une certaine forme de code verbal ou gestuel, alors les singes devraient déjà être classifiés en tant que personnes.

Lire l'article sur Toolito.com

 

Pour aller plus loin :

En 2001, Robin Williams s'était rendu à la Gorilla Foundation à Woodside, en Californie. Sur place il avait fait la connaissance de Koko. Le lien s'était très rapidement créé entre l'animal et l'acteur qui avait même réussi à faire sourire Koko qui ne l'avait pas fait depuis plus de six mois. En effet, le gorille avait perdu son compagnon d'enfance et était entré dans une sorte de mutisme. Dans la vidéo, on voit la complicité incroyable et la tendresse qui s'en dégagent.

 

 

L'histoire devient encore plus incroyable lors de l'annonce du décès de Robin Williams. Le docteur Penny Patterson (présente lors de la première rencontre et toujours en charge de Koko) se trouvait avec Koko. Lors d'une interview, elle raconte que Koko a tout de suite compris qu'il s'était passé quelque chose de grave. Penny lui a expliqué cette triste nouvelle en langage des signes. Koko a alors répondu par deux mots : « maman » et « pleurer » et des larmes se sont mises à couler.

Partager cet article

16 août 2015 7 16 /08 /août /2015 09:00

L’épigénétique est une des grandes récentes découvertes en biologie  !

L'explication de l'épigénétique par Joël de Rosnay rejoint celle donnée par le Dr Bruce H. Lipton quand il parle de L'impact de notre environnement et de notre état d'esprit sur notre santé, ainsi que du Dr Nathalie Zammatteo avec son livre L'impact des émotions sur l'ADN, etc. Une vidéo très intéressante qui nous montre que nous détenons cette capacité d’influer sur notre santé !!

 

Extrait de la conférence "Comment construire un nouveau futur" - l'Université de la Terre

 

  • Pour voir la vidéo dans son intégralité, cliquez ICI

 

 

Partager cet article

7 août 2015 5 07 /08 /août /2015 11:00

Éditions en Conscience

 

Cet incroyable film documentaire retrace l'histoire et le parcours de la Pierre d'Uruguay au travers de témoignages recueillis de l'Uruguay à la France.

 

EspaceEquilibre1

Découverte il y a plus de 40 ans par la famille Lucas, cette géode d'agate en forme de coeur humain âgée de 130 millions d'années renferme, en son intérieur, des inscriptions mystérieuses en cristaux de quartz dont la formation reste aujourd'hui inexpliquée. Une pierre incroyable dotée d'une puissante énergie que l'on peut ressentir à son contact, une pierre qui aurait un message d'amour pour l'humanité...

Pour aller plus loin :

 

Partager cet article

L'Instant Présent

 

Recherche