Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

12 septembre 2016 1 12 /09 /septembre /2016 13:38

Située à quelques kilomètres du mont Rushmore (un emplacement qui ne doit rien au hasard), cette sculpture est plus qu'un monument. C'est un symbole !

Ce projet pharaonique qui culmine à 172 mètres de haut n’est pas nouveau. Il a démarré en 1947 avec Korczak Ziółkowski, sculpteur d'origine polonaise, qui s'est engagé solennellement à construire le mémorial de Crazy Horse.

Aujourd'hui ce projet commence à prendre forme, le visage du chef indien est désormais terminé et il ne "reste plus" qu’à sculpter son corps et son cheval… La famille Ziółkowski y travaille depuis près de 60 ans !

  

Le massacre du peuple indien est sans conteste l’un des pires épisodes de l’histoire de l’humanité. Pour les Indiens, qui financent le projet grâce au tourisme, cette sculpture est d’une importance capitale. Comme une réponse monumentale à une humiliation qui n’a jamais cicatrisé…

Plus qu’un chef d’oeuvre, le Crazy Horse Memorial est un symbole précieux et nécessaire !

Partager cet article

Publié par Florinette - dans Peuples autochtones
commenter cet article
7 septembre 2016 3 07 /09 /septembre /2016 16:31

Docteur en Psychologie clinique et Psychopathologie

Éditions Le Passe-Monde

 

Ce qu'il faut avant tout savoir :

La Porte à franchir - Eric Dudoit

Éric Dudoit est diplômé en Théologie et Docteur en Psychologie clinique et Psychopathologie de Aix Marseille Université (AMU), où il est co-coordinateur du Diplôme Universitaire et DIU Soins palliatifs et éthiques, chargé de cours en Médecine, Psychologie clinique et Psychologie sociale de la santé. Il est aussi enseignant-chercheur associé au Laboratoire de Psychologie Sociale de la Santé (EA 849), responsable de l'Unité de Psycho-Oncologie du Service de Soins Palliatifs et Oncologie Médicale du CHU La Timone à Marseille. Il a publié de nombreux articles scientifiques en Français et en Anglais sur la spiritualité dans les soins. Il est aussi l'auteur d'ouvrages à l'usage des soignants et des étudiants en Psychologie ainsi que des livres "Au coeur du cancer, le spirituel" et, avec Eliane Lheureux, "Ces EMI qui nous soignent".

Résumé du livre :

À une époque où notre société s'interroge enfin sur l'importance de l'accompagnement des personnes en fin de vie, ce livre est assurément un acte important. Son auteur, Éric Dudoit - responsable de l'Unité de Psycho-Oncologie du Service de Soins Palliatifs et Oncologie Médicale de l'hôpital La Timone à Marseille - y témoigne en effet de son vécu avec une authenticité et une audace rares. À sa suite, il nous entraîne de chambre en chambre au sein du quotidien qui est le sien depuis maintenant vingt ans. Il nous invite ainsi à pénétrer avec émotion dans un monde que trop souvent nous préférons ignorer mais qui peut pourtant se charger d'espérance et de découvertes, un univers qu'il partage avec ses patients lors de leurs derniers instants d'incarnation. De là une étonnante leçon de vie et un regard différent posé sur le temps et l'espace… pour approcher l'Éternel Présent. Courageux, ce témoignage aux portes de la mort l'est également. Éric Dudoit n'hésite pas à y franchir des frontières, celles qui se sont érigées entre la démarche scientifique de la clinique et la vérité intime de l'être, celle de l'expérience en prise directe avec les expressions de l'Invisible. Mais au cœur de tout cela, il y a avant tout l'humain. Avec sa fragilité et ses interrogations, celui-ci y approche le sens véritable d'une écoute et d'une compassion qui transcendent tout.

Il y a des livres comme celui-ci qui sont difficiles à résumer, à commenter, car il nous touche au plus profond de nous-mêmes et les mots risqueraient d'en altérer l'émotion que j'ai ressentie en lisant ce magnifique et émouvant témoignage.

Éric Dudoit nous invite avec beaucoup de douceur à le suivre dans l'accompagnement des personnes en fin de vie, faire un bout de chemin avec elles pour comprendre toute la richesse de ces itinéraires de vie, mais aussi la difficulté de mettre en mots l'expérience de la mort à venir, nécessaire pour franchir en paix cette porte s'ouvrant vers tous les possibles.

 

— Ainsi donc je m'en vais ! Sans avoir terminé… dit-elle en sanglotant.
— Si vous partez, c'est que le travail est terminé.
— Je ne sais pas… Pour moi, cela n'est pas terminé. Est-ce que d'autres personnes vous ont dit qu'elles en avaient terminé avec la vie ?
— Personne n'en termine avec la vie ! Car jamais elle ne s'arrête, tout au plus elle s'ouvre à tous les possibles. Mais le Moi, mais le "Je" ne veut jamais s'effacer. Nos craignons tant de nous dissoudre dans l'univers, de perdre notre identité, nos biens, tout ce qui se décline avec le verbe avoir, que nous en oublions que nous sommes des vivants déclinables à l'infini au verbe être.
— Merci… sanglote-t-elle. Lorsque vous êtes là, tout est tellement plus simple, cela me fait du bien.
— C'est que l'univers est simple, il n'est pas chargé de nos constructions mentales qui emprisonnent notre souffle d'être ce que nous sommes, à savoir, infinis. (p.209)

 

Pour aller plus loin :

Je vous invite à écouter ce super entretien conduit par Marie Johanne C- Meurois avec le Dr. Eric Dudoit à propos de son livre. Un fabuleux témoignages de ses cliniques à l'hôpital la Timone/ Marseille.

La Porte à franchir...témoignages d'un Passeur d'âmes - Editions Le Passe-Monde

Sa page Facebook : Eric Dudoit

Partager cet article

4 septembre 2016 7 04 /09 /septembre /2016 09:22

Ce court documentaire a été réalisé pour la série de documentaires intitulée "Enquêtes extraordinaires" et sur laquelle Stéphane Allix a travaillé durant plusieurs années. Il a eu l’occasion de s'entretenir à bien des reprises avec des témoins, mais aussi des chercheurs, des scientifiques, qui l’ont dans leur grande majorité très impressionné par leur ouverture d’esprit et la modestie de leur position.

 

 

J'avais découvert cette vidéo dans le cadre de cette série documentaire et tous ces témoignages m'ont vraiment interpellée et poussée à en savoir plus d'où ma lecture du rapport de Cometa "Les Ovnis et la Défense" que je vous ai présenté récemment.

Vous pouvez également retrouver ce documentaire, de meilleure qualité d'image, posté par l'INREES sur Daylimotion, mais il y a de la publicité...

Partager cet article

Publié par Florinette - dans Ovnis
commenter cet article
1 septembre 2016 4 01 /09 /septembre /2016 14:01

Editions Fayard

 

Ce qu'il faut avant tout savoir :

Comment je suis devenue chamane - Claire Marie

Psychologue, Claire Marie travaille à l’hôpital, dans un service de management de la douleur. Il y a cinq ans, elle a été initiée à la médecine traditionnelle aztèque, qui a transformé sa vie et sa pratique de thérapeute. Depuis, elle voyage dans le monde des Esprits, rentre dans les arbres, converse avec les orages et visite l’étoile Sirius. Pour aider ses patients à guérir, elle a essayé de comprendre comment exploiter cette énergie inconnue qu'elle capte plus ou moins malgré elle. Les scientifiques, qui autrefois ricanaient des transes, étudient désormais ce qui se passe dans le cerveau lorsqu’elles se produisent. Son site : Psychologie et Chamanisme / Sa page Facebook : Claire Marie

Résumé du livre :

« Psychologue, je travaille à l'hôpital, dans un service de management de la douleur. Il y a cinq ans, j'ai été initiée à la médecine traditionnelle aztèque, qui a transformé ma vie et ma pratique de thérapeute. Depuis, je voyage dans le monde des Esprits, rentre dans les arbres, converse avec les orages et visite l'étoile Sirius - rien que ça ! Vous me trouverez sans doute un peu "perchée", je le conçois volontiers. Mais parfois, en quelques séances chamaniques, se résolvent des problèmes que la psychothérapie, même après plusieurs années, ne parvient pas toujours à dénouer. Pour aider mes patients à guérir, j'ai essayé de comprendre comment exploiter cette énergie inconnue que je capte plus ou moins malgré moi. Les scientifiques, qui autrefois ricanaient des transes, étudient désormais ce qui se passe dans le cerveau lorsqu'elles se produisent. Je vous raconte les miennes, drôles ou émouvantes, et vous invite à suivre le fil, du Mexique au Népal, pour plonger vous aussi dans le monde des Esprits. »

Claire Marie vit en Angleterre où elle exerce depuis plusieurs années en tant que psychologue clinicienne. Au début de sa carrière, lors de consultation, Claire Marie avait le sentiment de pénétrer à l'intérieur de ses patients, de visualiser leurs souffrances, tout en ressentant une partie d'eux flottant autour de leurs corps qui semblait s'imprégner à elle sans qu'elle puisse s'en défaire.

Voulant approfondir ces connaissances, elle éprouve le besoin d'élargir ses capacités en explorant un mode d'intervention thérapeutique plus alternatif qui la conduira, par le plus pur des "hasards", à s'initier à la médecine traditionnelle mexicaine aztèque, le chamanisme.

Je n'étais pas totalement étrangère à l'idée que la diversité et la richesse des cultures ont un impact central dans la manifestation des maladies et qu'il existait peut-être d'autres outils pour penser mes patients que ceux que mon apprentissage de psychologue m'avait offerts. Ma formation en ethnopsychiatrie m'avait appris que les êtres humains sont fabriqués par des mondes culturels différents. L'expression de leur vie intérieure prend des formes qui varient suivant les cosmologies et la compréhension que la culture a du monde. Je savais aussi que, dans certaines cultures, les invisibles (les Esprits ou les Êtres) sont véritablement pris en compte.

Au fil des années ces divers concepts et pratiques traditionnelles ont totalement transformé sa vision du monde. À travers son témoignage, c'est tout son parcours initiatique, son évolution que Claire Marie nous transmet en nous invitant à la suivre dans ces deux mondes qu'elle côtoie, soit en tant que psychologue occidentale, formatée par un système et, dans une temporalité parallèle, en tant que chamane mettant en scène le corporel, le mythique et l'énergétique afin que son patient recouvre son âme.

À travers ces séances où une autre forme de conscience subsiste, on ressent également la solitude de Claire qui se donne corps et âme à son patient.

Je crois qu'en élargissant les traitements chamaniques à la strate mentale et psychologique j'ai, sans véritablement chercher à le faire, créé une forme de sacré qu'il m'arrive de ressentir comme un gouffre. Comme si mes deux identités, psychologue et chamane, m'avaient permis de canaliser une intensité qu'il est difficile et peut-être impossible d'appréhender seule. Ainsi, à la fin d'un traitement, en parallèle du sentiment de satisfaction, il peut m'arriver d'être prise d'une peur et d'une solitude intenses. […] Je sais que je ne suis pas véritablement seule et que les Esprits me protègent, mais je n'ai personne avec qui partager le sentiment d'avoir touché à l'interdit et créé un vecteur de sacré dont l'énergie me dépasse.

En quelques séances, Claire Marie résout des problèmes que la psychothérapie mettrait des années à dénouer. C'est un témoignage très riche qui nous fait découvrir ces autres cultures, cette autre approche de soin qui nous démontre qu'il est possible d'adapter certaines techniques traditionnelles à une clinique occidentale actuelle pour le bien-être des patients.

 

Pour aller plus loin :

Émission Le magasine de la santé du 2 février 2016 sur France 5

Claire Marie, psychologue clinicienne et chamane, auteur de l'ouvrage "Comment je suis devenue chamane - Initiation d'une psychologue".

Partager cet article

26 août 2016 5 26 /08 /août /2016 17:13

Des recherches auxquelles le Dr Leonard Laskow a participé révèlent que la compassion profonde et le sentiment d’Amour peuvent produire des modifications électro-physiologiques dans le corps que l’on peut constater par un électrocardiogramme.

L’état de conscience cohérente du cœur caractérise la présence de la guérison. Le choix conscient et l’élimination des conditionnements nocifs du passé peuvent grandement faciliter le retour à une bonne santé.

Un documentaire de Jean-Yves Bilien © BigBangBoum Films - 2010

 

Le Dr Leonard Laskow a fait ses études de gynécologie à l’Université de Stanford. Membre à vie du Collège américain d’obstétrique et gynécologie, ancien chef du service de gynécologie de l’Hôpital de la communauté de Monterey, dans la péninsule de Carmel (CA), il a enseigné à l’Université de Californie à San Francisco. Il est co-fondateur et représentant de l’American Board of Integrated Holistic Medicine et ancien Membre conseiller du Comité Scientifique de l’Institut Heartmath.

Le Dr Leonard Laskow est aussi consultant de la médecine comportementale et énergétique et vit en Suisse. Il donne des conférences et conduit des séminaires dans des universités, centres médicaux et des instituts holistiques sur le plan international. Depuis plus de 30 ans, il enseigne la Guérison Holoénergétique et l’éveil de soi aux professionnels de santé ainsi qu’à toute personne intéressée.

 

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site : Films & Documentaires.com

 

Pour aller plus loin :

La guérison par l'amour - Dr Leonard Laskow

Le Dr Leonard Laskow, ancien Chef de clinique en Californie, publie originellement cet ouvrage au titre inhabituel pour un auteur scientifique : L’amour, énergie subtile de la guérison. Il y apporte les preuves cliniques, issues de sa pratique en milieu hospitalier, que le processus naturel de guérison est encouragé et accéléré par l’énergie d’amour.
Mais quel amour? L’Amour inconditionnel, divin, dont nous parle l’auteur est pur, sans objet et sans attente : il EST et cela suffit. Nous l’avons oublié et pourtant il est là, toujours disponible pourvu qu’on s’ouvre à lui en conscience. [...]

La guérison par l'amour - Dr Leonard Laskow

Alors qu’il étudie l’influence de l’amour sur le taux de croissance de bactéries, le Dr Leonard Laskow a une révélation fulgurante : c’est la même source qui crée les bactéries, reflet de notre santé et équilibre, et reflet de nous-mêmes en tant qu’individus. Tout son savoir médical s’effondre ; seule demeure une acceptation inconditionnelle de l’existence de ces bactéries. Le Dr Laskow découvre alors que s’il introduit une intention au sein de ce champ d’unité pour réduire le développement des bactéries (et non pour les détruire), celles-ci diminuent. [...]

Partager cet article

L'Instant Présent

 

Recherche