Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

9 mars 2014 7 09 /03 /mars /2014 10:55
 

Cleve Backster fut parmi les premiers à suggérer que les plantes sont affectées par l’intention humaine, une idée considérée comme si absurde qu’elle fut ridiculisée pendant quarante ans. Backster doit sa notoriété à une série d’expériences censées démontrer que les organismes vivants perçoivent les pensées des gens et y réagissent.

Cleve-Backster.jpg

 

 Cleve Backster a été agent de renseignement. Il s'était spécialisé dans la détection des mensonges, grâce au “polygraphe” ou “détecteur de mensonges”.Cet appareil est constitué essentiellement d'électrodes que l'on place sur différentes parties du corps pour enregistrer les moindres modifications qui peuvent s'y produire, selon l'émotion provoquée par les questions de l'enquêteur.

C'est en 1966 que Cleve Backster eut l'idée d'utiliser cet appareil avec des plantes. Les résultats furent étonnants ! Il commença, évidemment, par vérifier que son appareil fonctionnait normalement, qu'il n'était pas déréglé, victime de parasites, mais il dut se rendre à l'évidence : les plantes avaient des réactions correspondant à ce que l'on appellerait chez nous des “émotions“.

Il se dit que la manière la plus efficace pour déclencher une réaction importante du polygraphe chez l'humain est de le mettre dans une position où il se sent menacé. Pour susciter l’équivalent dans une plante, Backster savait qu’il fallait menacer d’une façon ou d’une autre son bien-être. Dans un premier temps, il essaya en plongeant une des feuilles dans une tasse de café, mais cela ne causa aucune réaction intéressante dans le tracé obtenu.  À l’évidence, il lui fallait brandir une menace immédiate et authentique ; il pensa donc à trouver une allumette et brûler la feuille équipée d’électrodes.

À l’instant même où il eut cette pensée, le crayon traceur bondit soudain vers le haut du papier déroulant du polygraphe et faillit jaillir à l’extérieur. Backster n’avait pourtant pas brûlé la feuille ; il avait seulement pensé à le faire. Selon son polygraphe, la feuille avait perçu la pensée comme une menace directe et avait manifesté une inquiétude extrême. Il courut alors jusqu’au bureau de sa secrétaire situé dans une autre pièce afin d’y prendre des allumettes.

Lorsqu’il revint, la feuille enregistrait toujours des signes manifestes d’angoisse sur le polygraphe. Il frotta donc une allumette et l’agita sous la feuille de la plante. Le crayon poursuivit sa course erratique. Backster ramena ensuite les allumettes sur le bureau de sa secrétaire. Le tracé se calma et redevint droit petit à petit.

Je compris à l'instant qu'il se passait quelque chose d'important ; il n'y avait pas d'autre explication. Il n'y avait plus personne dans le laboratoire, et je n'avais rien produit qui soit assimilable à une réaction mécanique. En une fraction de seconde, la conscience que j'avais du monde fut modifiée. L'ensemble de mon processus de pensée ainsi que mon système de valeurs furent désormais orientés vers cette recherche.

Le chercheur confirmera par la suite ses premières découvertes, avec des centaines d'expériences sur d'autres plantes. De nombreuses autres expériences ont été suivies pendant des années par d'autres chercheurs en différents pays qui sont arrivés à la même conclusion que Cleve Backster à savoir que les plantes sont sensibles aux émotions. Voici par exemple une autre des expériences qu'il mena :

Il demanda à six de ses étudiants, dont quelques anciens policiers, de bien vouloir lui prêter leur concours. Chacun de ces volontaires, les yeux bandés, devait d'abord retirer d'un chapeau un papier plié en quatre. Puis, chacun ouvrait son papier et le lisait sans rien dire aux autres.

Sur l'un de ces papiers, l'étudiant qui l'avait tiré recevait ses instructions. Il devait, à un moment ou l'autre et à l'insu de tous les autres, pénétrer dans une pièce où se trouvaient deux plantes. Sa mission consistait à déraciner l'une d'elles, à la piétiner, à la détruire complètement par tous les moyens. Ni Backster, ni aucun des étudiants ne devait savoir qui avait commis le massacre.

C'est alors que la plante survivante fut équipée d'électrodes. Les étudiants furent invités à défiler devant elle. A l'approche de l'un d'eux, et de lui seul, le traceur se mit à s'agiter frénétiquement. La plante avait reconnu l'assassin de sa compagne !

Malgré des expériences plus étonnantes les unes que les autres, ces recherches sont toujours controversées par la communauté scientifique. La réponse est fournie par Cleve Backster lui-même :

La question serait plutôt : "Pourquoi les scientifiques occidentaux ne cherchent-ils pas davantage dans ce domaine ?" Je crois que la réponse est que, si ce qu'on observe est exact, de nombreuses théories scientifiques sur lesquelles nous avons fondé notre existence devront être remises en question. J'ai entendu des biologistes dire "Si Backster a raison, nous sommes en difficulté".

Les plantes sont donc, d'une manière ou d’une autre, réceptives à ce qui se passe dans leur environnement, et sont capables de percevoir bien davantage que de simples informations sur l’eau ou sur la lumière...

 

Source INREES, Magazine Nexus n°65 et "La Vie secrète des plantes” de Peter Tompkins et Christopher Bird aux Éditions Presses Pocket.

 


 

Partager cet article

commentaires

Cathy 14/03/2014 16:35

Bonjour Chère Florinette,

Tu prêches une convaincue, même si cet article est encore plus impressionnant que je l'imaginais !

J'ai chez moi une plante (deux maintenant, tant elle était grande !!). Je l'ai plusieurs fois évoquée sur mon blog "Irésine ou plante de mon cœur" notamment...

J'y tiens particulièrement car c'est mon ancienne professeur d'Anglais qui m'avait donné cette bouture il y a plus de 20 ans... Une dame avec laquelle je suis toujours en contact - la seule qui ait
cerné mes problèmes d'ordre familiaux lorsque j'étais adolescente, sans que je lui en parle.

Cette plante a toutes mes faveurs et elle ne cesse de croître depuis toutes ces années !! Je dois parfois la tailler tant elle prend de la place (à deux endroits différents de mon intérieur).

J'ai parfois donné des boutures à certaines personnes de mon entourage. Elle n'ont jamais pris ou pas tenu, ou n'ont pas connu de croissance!

Oui, je suis convaincue que les plantes ont une âme et qu'elles sentent si on leur veut du bien ou pas.

Merci pour cet article qui témoigne d'une expérience assez incroyable, mais à laquelle je crois très volontiers.

Je t'embrasse,
Cathy.

Florinette 16/03/2014 17:47



J'irais voir ton article. Et tu viens également d'apporter la preuve que les plantes ressentent bien nos émotions, car il n'y a que chez toi que cette plante veut vivre, surtout après tant
d'années, c'est vraiment incroyable !! Merci Cathy et bonne fin de journée, je t'embrasse


 


 



witney 13/03/2014 12:34

c'est interessant, tout ce qui vit reçoit et émet des ondes, non ?? bonne journée et bises

Florinette 26/03/2014 09:43



Oui tout à fait !!


Gros bisous et bonne journée Witney



Daniel 10/03/2014 17:51

Les plantes sont des êtres vivants. J'ai appris à être attentif vis à vis d'elles et à les ressentir. Elles peuvent créer tout autour de nous une atmosphère pleine d'harmonie. Je ne pourrais
absolument pas vivre sans des plantes autour de moi.

Florinette 12/03/2014 18:48



Tout comme toi, je ne pourrais pas m'en passer, c'est pour moi une source d’émerveillement, sans compter tous les bienfaits qu'elles nous apportent !


 



Aifelle 10/03/2014 17:28

Comme Plumes d'Anges, j'y crois, tout ce qui est vivant sous une forme ou sous une autre est lié. Et je n'ai pas de pré carré à défendre, contrairement aux scientifiques !

Florinette 12/03/2014 18:43



Tout est interconnecté et heureusement qu'il existe des personnes pour le prouver grâce à ce genre d'expériences !


 



Plumes d Anges 10/03/2014 11:13

Tout à fait incroyable et pourtant j'y crois tout à fait !!! La preuve, entre autre, les jardins de Findhorn... Bisous Florinette, merci. brigitte

Florinette 12/03/2014 18:40



Je ne connais pas les jardins de Findhorn, je vais aller me renseigner !


Merci beaucoup Brigitte pour l'info et bonne soirée, je t'embrasse


 



Alex-Mot-à-Mots 09/03/2014 19:19

Chouchoutons nos plantes, elles nous le rendrons bien !
Bonne semaine.

Florinette 12/03/2014 18:38



Exactement, sinon...


Merci Alex, bonne semaine également !


 



L'Instant Présent

 

Recherche