Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 13:21

 

A l’occasion d’une tournée de conférences en France intitulée « Regards Croisés sur ce monde qui vient », l'INREES a rencontré deux représentants de la communauté des Indiens Kogis, peuple autochtone de Colombie, afin de savoir quels liens entretiennent-ils avec la nature et le vivant et que pensent-ils de notre comportement à l'égard de l'environnement ?

 

plume04

 

Les Indiens kogis mènent une existence secrète et isolée, au cœur de la Sierra Nevada, une île montagneuse étrange et mystérieuse cernée par la mer et les déserts de Colombie. Cette terre leur a transmis le code moral et spirituel qui régit leur civilisation. S'efforcer d'être en harmonie avec soi-même et avec le monde, telle est la devise de ce peuple de sages.

« Pour nous la terre est notre Mère, nous sommes venus d’elle. Nous y vivons mais actuellement, nous pensons qu’elle ne va pas bien, qu’elle est malade... »

nous raconte l'un des deux Indiens kogis, venu en France grâce à l'association Tchendukua pour une tournée de conférences. 

Et si l'homme avait négligé le lien qui le relie à la nature, aux animaux, à l'essence même de la vie ? Nombreux sont ceux aujourd’hui à le penser. Les questions d'écologie sont devenues en 20 ans l'une des plus grandes préoccupations des scientifiques et des environnementalistes :

« La situation est d'une telle gravité que les lanceurs d'alertes, ceux qui tentent de forcer la société à passer à l'acte, à changer, sont nécessaires. »

disait Nicolas Hulot, l'un des invités exceptionnels de ces rencontres avec les Kogis. Et si la crise profonde que nous vivons nous invitait à nous regarder un peu tels que nous sommes ? C'est principalement ce que nous encouragent à faire les Kogis : oublier les frontières pour regarder l'humanité comme une grande famille, qui partagerait ses craintes comme ses savoirs :

« Notre message est aussi de transmettre les enseignements de nos sages aux "petits frères". En tant qu'humains, nous souhaiterions continuer à réfléchir ensemble pour éviter que le monde ne disparaisse. Quelles sont les lois de la nature ? Comment prendre soin de notre Terre ? Beaucoup de gens sont intéressés par ces questions. Nous venons faire des conférences pour partager notre savoir avec vous »

nous confie l'un des Kogis.

« Les anciens ont pris grand soin de la Terre, avec beaucoup de respect, mais depuis l’arrivée des nouvelles technologies, nous avons affaire à la destruction ».

Mais que représente réellement la Terre aux yeux des Kogis, et qui sont ces Indiens, derniers héritiers des civilisations précolombiennes ? Eric Julien, fondateur de l'association Tchendukua, a été sauvé d’un oedème pulmonaire par les Indiens Kogis alors qu’il découvrait leur territoire au cœur de la Colombie. Il y reviendra plusieurs fois, des années plus tard, et sortira de ces rencontres profondément transformé :

« De rencontrer une communauté qui vit sans frigo, sans voiture, sans télévision, et qui a l'air plutôt heureuse de porter des valeurs fortes, de partager un sens collectif et d'avoir des valeurs de coopération, sur un territoire qu'elle semble respecter et avec lequel elle vit en harmonie, c'est vrai que c'est troublant. Les Kogis portent un sens que nous avons oublié. Ils ont un accès au savoir qui est déroutant, ils défendent un système de médecine préventive alors que nous sommes plutôt dans un système de médecine curative... ».

Une connaissance qui oriente leurs comportements :

« En fonction de ce qu'ils savent, ils agissent pour protéger la nature... Ils ont d'ailleurs tout un système de divination pour cela. Et ce qu'ils ne comprennent pas, c'est que malgré notre savoir, car nous "savons" aussi, nous faisons un tas de rapports et un tas de films qui nous expliquent que la planète ne va pas très bien, et pourtant rien ne change. »

Et si le moment de changer, c'était maintenant ? Cela commence par ces prises de conscience, ces rencontres exceptionnelles qui nous invitent à transformer notre rapport à ce qui est pour vivre en harmonie avec les autres, avec la nature, avec la Terre.

Lire l'article sur l'INREES

« Rencontrer les Kogis, ce n'est pas faire un voyage dans le temps, mais bien découvrir un présent différent. Et n'est-ce pas le défi du dialogue que d'élargir notre regard à "l'autre" afin d'imaginer ensemble d'autres possibles ? » Eric Julien

Pour aller plus loin :

Kogis.jpg

Ce livre, nourri de textes, interviews et photos, est une "mise en dialogue" de notre modernité, via certains de ses experts, philosophes, biologistes, médecins, ethnologues, consultants, psychothérapeutes, et trois "mamus", représentants "spirituels" de la société des Indiens Kogis. [...]

 

 

 

Partager cet article

commentaires

Cathy 30/11/2012 16:42

Espérons qu'ils aient été entendus, Florinette. Ton article est très intéressant et ce peuple est bien plus proche de la réalité que notre société dite "évoluée" !

Merci pour ces informations.

Je t'embrasse,
Cathy.

Florinette 02/12/2012 15:40



Je l'espère, car notre société s’est vraiment déspiritualisée...


Je t'en prie Cathy, je t'embrasse en te souhaitant un beau dimanche !


 



Arlette 24/11/2012 21:34

J'ai lu voilà bien longtemps " Kogis le message des derniers hommes " d' Eric Julien et j'avais beaucoup aimé ce pari fou qu'il a lancé rendre leurs terres aux Kogis et les accompagner dans le
réveil de leur culture

De très gros bisous Arlette

Florinette 25/11/2012 18:33



Et ce que tu dis me donne très envie de découvrir ce livre !


Gros bisous et belle soirée !


 



dasola 20/11/2012 18:55

Bonsoir Florinette, quand je lis ton billet, je me dis que notre planète est petite et fragile et qu'on est en train d'aller droit dans le mur. Sans être écologiste, je suis assez pessimiste. Bonne
soirée.

Florinette 24/11/2012 12:16



Bonjour Dasola, il faut dire que notre société actuelle ne pense qu'à préserver les financiers, si tu lis les révélations du journaliste économiste, Pierre Jovanovic, tu t'en rends bien compte, également avec le documentaire diffusé dernièrement sur Arte : «Goldmansax la
banque qui dirige le monde» ! Alors, tout ce qui concerne le vivant, notre société s’en fou royalement...


Bon week-end et merci pour ton passage Dasola !


 



Turquoise 19/11/2012 22:32

Une grosse bise en passant, Florinette ! (Je t'ai envoyé un mail, j'espère que tu n'as pas changé d'adresse...)

Florinette 24/11/2012 12:02



Gros bisous Turquoise et bon week-end !  (C'est toujours la même adresse et je t'ai répondu...)


 



mamalilou 18/11/2012 21:34

té j'avais parlé des kogis aussi il y a un bail, je vais y rajouter un lien vers ici, merci
doux bisous

Florinette 24/11/2012 12:01



J'irais voir ton article et merci à toi pour le lien !


Gros bisous et bon week-end !


 



witney 18/11/2012 12:05

merci c'est interessant, bon dimanche

Florinette 18/11/2012 19:43



Oh oui alors, ils ont tant à nous apprendre !! Merci witney et bonne fin de dimanche, à bientôt !


 



ptitlapin 17/11/2012 20:45

Il y a quelques années j'avais vu une émission consacrée à ces hommes atypiques et heureux. Je' te souhaite un bon week end. Bisous

Florinette 18/11/2012 19:43



C'est par le biais d'un documentaire que j'ai également découvert ces Indiens et depuis je vais voir leur site afin d'en savoir un peu plus sur eux. Merci ptitlapin et bonne fin de week-end à toi
aussi, je t'embrasse !



Aifelle 17/11/2012 20:21

Je pense qu'il s'agit de cette tournée là ? http://www.tchendukua.com/ J'avais écouté Eric Julien à la radio, parler de sa relation aux Kogis, c'était passionnant. Ils ont beaucoup à nous
apprendre.

Florinette 18/11/2012 19:40



Oui, c'est tout à fait ça, cette tournée s’est déroulée en octobre. J'avais entendu Eric Julien lors d'un documentaire sur les Kogis et leur savoir m'avait captivée !


 



Daniel 17/11/2012 17:17

Inspirons nous des indiens Kogis et respectons un peu plus la terre. Moi je la vénère chaque matin dans mon jardin. Je vais sur ma pelouse écarte bien les jambes, ouvre ma paume des mains vers la
nature, ferme les yeux et respire l'ambiance de la nature. j'essaie d'entrer en harmonie avec elle, de me placer sur son plan vibratoire.

Florinette 18/11/2012 19:37



Je le fais aussi, mais pas dans mon jardin, car je n'en ai pas vraiment, mais quand je vais faire ma marche après déjeuner, j'ai de la chance d'habiter non loin d'une réserve naturelle située sur
le littoral et là j'écoute le silence en me mettant en contact avec la nature, c'est un moment de communion que j'apprécie énormément !


 



Plumes d Anges 17/11/2012 16:38

J'ai lu les livres d'Eric Julien et l'histoire des Indiens Kogis est tout à fait passionnante. C'est une histoire actuelle qui devrait inciter à la réflexion, c'est ce qu'ils suggèrent. Je suis
heureuse de voir que cette association Tchendukua arrive à faire parler d'elle... Il faut avoir confiance et suggérer sans fin un autre chemin. Beau week end Florinette. brigitte

Florinette 18/11/2012 19:33



Je n'ai, pour l'instant, lu aucun livre d'Eric Julien, mais compte bien le faire. J'espère que leur tournée en France aura porté ses fruits, que leur message aura été entendu et compris ! Tout
comme toi, je suis ravie de voir que cette association se fait connaître, car elle oeuvre admirablement pour sauvegarder le territoire de ses Indiens. Bises et bonne fin de dimanche Brigitte.


 



L'Instant Présent

 

Recherche