Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

3 septembre 2012 1 03 /09 /septembre /2012 12:53

 

Se guérir soi-même, avant de guérir la planète

 

Thich Nhat HanhA 86 ans, le maître zen Thich Nhat Hanh incarne la pleine conscience : une manière vivante de nous relier à nous-même et à ce qui nous entoure, afin de transformer notre rapport à ce qui est. Il sera à Paris-La Défense le 15 et 16 septembre pour deux jours de conférence exceptionnelle.

 

Ca y est, les vacances se terminent… Pas envie de recommencer cette vie de fou, à courir, pleins d’angoisse, tiraillés entre les études ou le boulot, les parents, les enfants, les amis, le besoin de réussite sociale ou la hantise de sombrer - chômage, inflation, crise, stress - happés par un système qui nous demande d’aller toujours plus vite, en digérant toujours plus d’infos.  

« J'ai tant couru après la vie qu’elle m’a toujours échappé, écrivait Eugène Ionesco, je n'ai pas été en retard, ni en avance, je ne l'ai jamais rattrapée pourtant : c'est comme si j'avais couru à côté d'elle ».

Est-ce une fatalité ? Le maître zen Thich Nhat Hanh nous propose de vivre différemment : en réapprenant à savourer l’air que nous respirons, la nourriture que nous mangeons, les pas que nous faisons sur cette terre.

« Tout ce que vous faites doit vous procurer de la joie, du bonheur, dit-il. Ne sacrifiez pas le but pour le moyen. »

Utopique, cette vision ? Thich Nhat Hanh n’a rien d’un moine éthéré. Il a forgé la pratique de la pleine conscience en choisissant la voie du pacifisme durant la guerre du Vietnam. Forcé à l’exil en 1966, proposé au Prix Nobel de la Paix par Martin Luther King en 1967, il s’est installé en France en 1969. En 1982, il a fondé dans le sud-ouest, non loin de Bordeaux, le Village des Pruniers, une communauté bouddhiste qui accueille chaque année des milliers de gens venus du monde entier en quête de pleine conscience, une denrée rare par les temps qui courent.

La pleine conscience consiste à ramener notre corps et notre esprit dans le moment présent, pour que notre vie puisse s’y déployer dans toute sa plénitude.

« Le seul moment où l’on est vraiment présent, où l’on peut toucher la vie, c’est le moment présent, l’ici-et-maintenant »

dit Thich Nhat Hanh. Il ne s’agit pas de rhétorique, mais d’une pratique régulière, qui se traduit par la production d’une énergie. Cultivée, entretenue, développée, l’énergie de la pleine conscience modifie le rapport au temps, et donc, la qualité du moment vécu. La respiration, la méditation, le regard profond, sont des clés qui nous permettent d’accéder à un espace de paix et de stabilité en nous-même. Dans cette énergie, nous pouvons apprendre à instaurer un rapport différent à nos émotions.

C’est donc une révolution personnelle que nous propose Thich Nhat Hanh. C’est aussi un préalable pour répondre aux défis sociaux et écologiques que l’humanité affronte aujourd’hui car

« nous devons nous guérir nous-mêmes avant de guérir la planète. »

Selon lui, toutes nos pensées, toutes nos paroles, ont une influence sur notre environnement.

« Quand les gens, ici aux Pruniers, commencent à regarder en face leur souffrance et à la transformer, pour moi c’est un éveil collectif qui se répand, souligne sœur Chân Khong, son indéfectible soutien. Quand une femme divorcée rentre chez elle, elle sait comment faire pour ne plus faire la guerre à son ex-mari, de sorte que lui aussi se sente connecté. L’éveil est progressif et collectif. Il entre dans chacune de nos cellules et touche les autres. »

Par contagion, la paix que nous cultivons en nous se répand sur ce qui nous entoure. Le maître zen Thich Nhat Hanh sera à Paris-la Défense les 15 et 16 septembre prochain pour deux conférences sur les thèmes de la pleine conscience et de l’éthique globale, ainsi qu’une grande marche méditative et des ateliers de relaxation et de partage.

« La marche méditative que nous prévoyons de faire à Paris-La Défense peut aussi toucher les gens et être un début d’éveil »

souligne sœur Chân Khong. Une occasion en or, en cette rentrée, d’amorcer le changement.


 Article lu sur le site de l' INREES

 

Partager cet article

commentaires

Plumes d Anges 16/09/2012 19:19

J'aime infiniment cet homme, je ne me lasse pas de tout ce qu'il dit ou que j'entends à son propos! Il montre un merveilleux chemin, on est beau du regard des autres, et si le monde le comprenait
peut-être commencerait-il à changer ? Merci Florinette pour tes mots écrits sur Plumes d'Anges, à bientôt, douce soirée. brigitte

Florinette 18/09/2012 14:18



J'ai remarqué qu'il y a de plus en plus de personnes qui commencent à se poser des questions sur le sens de la vie... le monde commence peut-être déjà à changer. Merci Plumes d'Anges et bonne
journée, bisous


 



Bonheur du jour 08/09/2012 07:25

Et bien alors, sans le savoir, je suis une humble adepte de ce maître zen dont je n'avais jamais entendu parler.
Merci pour votre article très intéressant.
Bon week end.

Florinette 09/09/2012 18:40



Alors bienvenue au club Bonheur du jour et merci pour votre visite, à bientôt, bonne fin de journée !


 



mamalilou 08/09/2012 02:42

l'indication est bonne, le chemin plus laborieux qu'ailleurs...
d'abord parce que l'énergie n'a pas à être "produite", elle est, nous sommes cette énergie... ce n'est pas ni "en" nous ni "à l'extérieur" de nous, nous sommes cette énergie, c'est notre
identité... et nos productions mentales nous éloignent de cette identité vraie, nous projetons une image, et ceci nous consomme beaucoup de force... qui pourrait être mieux investie... :o)

merci pour cette judicieuse piste, ce partage de choix
namasté

Florinette 09/09/2012 18:39



D'où l'importance de vivre dans l'instant présent... Je suis bien d'accord avec tout ce que tu dis !

Merci Mamalilou pour ton commentaire et bonne fin de journée


 



Suzanne 06/09/2012 15:58

Hey hey j'espère que tu as passé un bel été. Ravie de te lire à nouveau et bon retour.

Florinette 09/09/2012 18:37



L'été c'est très bien passé et il continue grâce aux températures estivales ! ;-)

Merci Suzanne et bonne soirée, bisous


 



witney 05/09/2012 19:05

j'aime bien ce qu'il dit, bonne soirée

Florinette 05/09/2012 20:01



Et ce que dit Eugène Ionesco fait également réfléchir...


 



Jipé 05/09/2012 14:09

J'aime beaucoup cette phrase....."Quand une femme divorcée rentre chez elle, elle sait comment faire pour ne plus faire la guerre à son ex-mari".Supprimer le mari la guerre se termine.Supprimez le
mal,la douleur s'en va.Radical comme méthode.:-)

Florinette 05/09/2012 19:59



Vu comme ça, effectivement c'est plutôt radical !


 


 



Maylie 05/09/2012 08:25

Bonjour Florinette
un excellent maitre,tout plein de sagesse,je possede des livres de lui,belle journée

Florinette 05/09/2012 19:57



Coucou Maylie,

En plus, je viens de voir que le Village des Pruniers se situe pas trop loin de chez moi et une marche méditative me tente beaucoup. Merci Maylie, belle soirée !


 



Zazimuth 04/09/2012 19:23

Et merci pour le lien vers l'article que je vais aller voir. Bisous

Florinette 05/09/2012 19:54



Je t'en prie, bisous


 



Zazimuth 04/09/2012 19:23

Voilà le lien : http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2012/09/04092012Article634823308957325330.aspx
C'est un site pour les profs en fait...

Florinette 05/09/2012 19:53



Super, merci Zazimuth !!

Aaah voila pourquoi je n'en avais jamais entendu parler ! ;-)


 



Zazimuth 04/09/2012 17:45

Un peu différent mais dans le but de mieux vivre au quotidien aussi, je viens de lire sur le site du Café Pédagogique un article sur comment gérer le stress en prenant conscience de ce qui le
génère (décalage entre la représentation d'une chose et sa réalité entre autres...).

Florinette 04/09/2012 19:00



Je ne connais pas ce site, je vais aller le visiter. J'ai lu récemment un article assez similaire, sur l'INREES, qui expliquait que notre bonheur tient à notre capacité à prendre le contrôle des
significations qu’on donne aux choses :
« Rien n’a aucun sens en soi, explique-t-il. Nos pensées, nos actions, reposent sur la construction par notre cerveau d’un système de références qui modèle notre vision de
l’environnement, notre interprétation des événements, et la manière dont on y réagit. »


Si cet article t'intéresse, voici le lien : Comment transformer l'enfer en paradis


Bonne soirée Zazimuth !


 



L'Instant Présent

 

Recherche