Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

28 novembre 2006 2 28 /11 /novembre /2006 09:55


















Éditions des Équateurs, 2006, 220 pages.

2006 - Prix Découverte Le Figaro Magazine - Fouquet’s


Une fille dans la ville c’est le récit autobiographique du parcours d’une ancienne élève de HEC, qui après quelques boulots sans grand intérêt, décide de partir à 24 ans à la conquête de l’Amérique. Elle quitte Paris sans visa, réseau, ni projet, juste l’insouciance qu’il faut dans ces instants.

C’est la fin des années 1990, là-bas tout explose, c’est le monde des affaires, les start-up squattent la une du Wall Street Journal, la grande euphorie Internet arrive à New York. Elle y découvre une ville à cent à l’heure qui vit sous exta, ne parle que de millions et d’investissements, ne rencontre que des striver* et des capitalist pigs*, comme elle les appelle, c’est une véritable course au statut où il n’y a pas de place pour les relations humaines. La solitude fait rage dans cette folie boursière. Alors elle aussi veut en faire partie et ouvre une société « d’intelligence économique ».
Et puis tout s’écroule, il est 8 H 53, nous sommes le 11 septembre 2001, le silence s’installe dans cette ville où tout vient de s’arrêter, il n’y a plus de statut social, les gens se reparlent. En s’effondrant les tours ont coupé le son, changé la vision du monde.

Elle se pose mille et une questions, cherche un sens à tout ça, à sa vie, et entreprend divers voyages où elle constate les ravages de la mondialisation dans les villes qu’elle côtoie, elle pense à sa vie de femme esseulée, à Nicolas, son amour d’adolescence qu’elle part rejoindre à Kaboul, elle veut être avec lui, se rendre utile.

Encrier-accueil.pngPour son premier roman, Flore Vasseur s’attaque au monde des affaires, avec ses mots décapants, son humour caustique, c’est un témoignage sur les désillusions dans ce monde de capitaliste qui perd la tête. Elle a été sélectionnée pour le prix de Flore qu’elle n’a hélas pas remportée, car pour ma part, elle le méritait, c’est un récit épatant !


*Striver : individu « sang et sueur » qui croit s’en sortir par le travail. Il bosse comme un chien, vit comme un rat, adore l’Amérique.

*Capitalist pigs : Il gère ses affaires par téléphone dans les avions autour du monde. Sa vie est un cours de bourse, une caricature. Ses enfants veulent l’abattre comme un animal. Seul, adepte de la jouissance facturée et déviante, c’est un homme dangereux. Surtout pour lui-même. Cerveau grillé, âme dévastée, vie minée, c’est le genre de personne à sauter par la fenêtre un jour de krach, à faire un arrêt cardiaque à quarante-cinq ans, bref à exploser en vol. Les yeux sur Bloomberg.


Citation :

« À New York, les couples sont des ovnis, la solitude une industrie. »
Flore VASSEUR



Partager cet article

Publié par Florinette
commenter cet article

commentaires

Jo Ann v. 12/01/2007 01:30

Il se lit très vite, mais je n'ai pas été emballée et je n'ai pas rêvé... C''est peut-être le monde des affaires auquel je n'y comprends rien... peut-être :|
Il a reçu le Prix Figaro (quelque chose...)

Florinette 12/01/2007 09:02

Ce que j'ai aimé c'est son audace car à 24 ans partir toute seule, avec seulement quelques dollars en poche, pour s'attaquer au monde des affaires, je dis chapeau !!! car à son âge je n'en aurais pas été capable...

Louis 29/11/2006 14:45

Après le Voyage en France (un Américain qui découvre la France), voici le Voyage aux États-Unis (et non pas l'Amérique, car je doute que l'auteure se promène du Mexique au Canda)... pas nouveau comme idée, mais cette fois l'auteure n'écrit pas une fiction. On se trouve dans l'expérience vécue. Ça donne le goût de le lire. 

Florinette 29/11/2006 22:58

Et c'est ça qui est intéressant dans ce livre c'est que c'est du vécue et l'on aborde le livre différemment avec un certain écoeurement pour cette vie de dingue. ;-)

yueyin 29/11/2006 11:30

A la limite ça fait peur, mais ça donne bien envie de le lire quand même  :-)

Florinette 29/11/2006 12:32

Elle lève le voile sur le monde des affaires de NY et c'est vrai que ça fait réfléchir !

Anne-Sophie 28/11/2006 18:21

J'avais bien envie de le lire et ton commentaire ne fait que renforcer mon désir !

Florinette 28/11/2006 18:26

Je pense que tu ne le regretteras pas. ;-)Bonne lecture !

tamara 28/11/2006 17:42

Je ne connais ni cette écrivaine, ni ces éditions des Equateurs... A découvrir, donc ! Partir sans visa aux Etats-Unis, voilà bien une mission impossible à réaliser aujourd'hui...

Florinette 28/11/2006 18:24

Tout pareil..Flore Vasseur c'est logique puisque c'est son premier roman, mais les éditions équateur, je les découvre avec elle, si tu veux en savoir plus tu peux aller voir leur site dans la catégorie "Les Maisons d'Éditons", (j'aime bien leur logo). Ça c'est sûre et je ne me risquerais pas à le faire !!!! ;-)

clarabel 28/11/2006 10:16

Je l'avais noté, tu fais bien de me le rappeler ! ;-) ..

Florinette 28/11/2006 10:26

Alors bonne lecture ! ;-))

L'Instant Présent

 

Recherche