Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

5 novembre 2006 7 05 /11 /novembre /2006 17:04













Éditions Le Dilettante, Août 2006, 122 pages



Un livre à l’ambiance étrange, ponctuée de phrases sibyllines car plus j’avançais dans l’histoire plus je m’enfonçais dans les méandres de la pensée du narrateur en me demandant, mais où veut-il en venir ? car ce narrateur, qui est péagiste sur une autoroute quasiment désaffectée, est le seul en cabine, tout le monde à disparu depuis qu’un cri a envahi la planète, depuis que le tableau d’Edvard Munch portant le même nom a été volé.

Mais lui ne l’entend pas, il continue consciencieusement son travail tout comme certaines personnes rodant aux alentours du péage, dont Daniel un gendarme qui troquera son uniforme contre un habit de crooner, un couple de campeur venu faire une halte sur un bord de verdure avant le franchissement de la barrière, une femme désespérée qui n’arrive pas à faire le choix entre son mari et son amant… Et puis étrangement dans cet univers déconcertant et apocalyptique on commence à y voir plus clair, le narrateur sort de cette vision irréelle où il s’était isolé pour mieux échapper à l’horreur, à la  douleur, à cette peine indicible d’homme meurtrie, en révélant au lecteur la véracité des faits.


Edvard Munch - Le Cri -1893

Encrier-accueil.pngJe ne peux pas dire que je n’ai pas aimé, car j’ai été séduite sur l’étrangeté du déroulement de l’histoire et le résultat m’a laissé songeuse. Et c’est sûrement le résultat escompté par Laurent Graff.


Citation en exergue :

« Alors si tu croises un enfant qui demande
  Où va tout le blanc quand la neige fond ?
  Dis-lui que ça fait gonfler les torrents
  Que ça fait souffler le vent
  Pour emporter plus loin
  Trop loin tous les gens. »

Renaud Papillon PARAVEL, Le vent décime.

L'avis de Solenn


Partager cet article

Publié par Florinette
commenter cet article

commentaires

tamara 07/11/2006 16:10

@Florinette : OK, je le laisse au milieu de la PAL, alors !
@Clarabel : eh bien j'ai lu "Il est des nôtres" qui contient une nouvelle assez longue où l'on suit la vie d'un homme à travers ses consommations (j'ai bien aimé cette nouvelle, inattendue !) suivie de quelques courtes nouvelles que j'ai un peu moins aimées (tu pourras trouver l'article sur mon blog, si tu le souhaites, dans la catégorie "Nouvelles").

clarabel 07/11/2006 10:02

Oui c'est réussi. J'ai bien envie de lire d'autres livres de cet auteur... Une quelconque suggestion ?

Florinette 07/11/2006 15:26

Euuuh moi non puisque c'est le premier que je lis. Tamara pourrait répondre à cette question. ;-)

tamara 06/11/2006 16:03

Ce livre est déjà sur ma LAL ! J'ai lu des nouvelles de L. Graff ("Il est des nôtres"), j'ai bien aimé la longue et principale nouvelle, étrange par sa construction mais avec une idée originale.
Me trompe-je (même si je ne suis pas éléphantwoman) en disant que globalement, ce n'est pas un coup de coeur ? Je le mets plutôt vers la fin de ma LAL, alors ?

Florinette 06/11/2006 20:39

Je n'ai pas l'habitude de lire des romans de ce genre là où tu te sens perdue sans savoir si tu aimes ou pas, jusqu'à ce que la dernière page vienne t'éclairer. Et mes coups de coeur sont des livres qui me touche vraiment et que je relirai dans quelques années alors que celui-là, connaissant la fin, je n'en vois pas l'intérêt. :0036:  hihihi ! tu me fais rire avec ton éléphantwoman ! mais non, non, ne le met pas à la fin, en plus comme tu as déjà lu et aimé L.Graff, tu vas apprécier, c'est un petit livre qui vaut le détour.

clarabel 06/11/2006 10:10

Oui, tout pareil !.. Un roman étrange, qu'on ne comprend pas au début, à se demander où on va... et puis à la fin on demeure séduit et convaincu que c'était très bien ! ... C'est fantastique de ressentir autant de mélanges pour un livre, non ? ... :-)

Florinette 06/11/2006 20:25

Oh oui ! surtout quand il lève le voile sur la fin, enfin pour ma part, je me suis ressassée tout ces faits étranges en les comprenant mieux et en me disant que ce n'est pas facile de "balader" le lecteur comme le fait Laurent Graff en étant sûr qu'il ne décrochera pas et qu'il finira le roman bouche bée. C'est très réussit ! ;-)

L'Instant Présent

 

Recherche