Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

4 avril 2008 5 04 /04 /avril /2008 18:55





Biographie
:


Émile Zola est né le 2 avril 1840 à Paris. Il est le fils de François Zola, un ingénieur italien naturalisé qui a travaillé à la construction du canal (portant son nom), à Aix en Provence et d’Émilie Aubert dont les parents étaient des artisans beaucerons.

En 1843, la famille Zola s’installe à Aix en Provence. Quatre ans plus tard, à la mort du père, elle connaît de graves difficultés financières.

Au collège, en1852, Émile Zola se lie d'amitié avec Paul Cézanne qui lui fait rencontrer des peintres comme Claude Monet, Alfred Sisley, Camille Pissaro, Édouard Manet.

En 1858, Zola et sa mère reviennent s'installer à Paris. Émile Zola, étudie au lycée Saint-Louis et échoue au baccalauréat. Il abandonne ses études et cherche du travail, il connaît une vie de bohème parfois difficile. Il lit beaucoup et commence à écrire contes et poèmes.

En 1862, il entre comme commis chez Hachette et devient rapidement chef de publicité. Il publie ses premières chroniques dans la presse et collabore aux rubriques littéraires de plusieurs journaux. Quatre ans plus tard, il quitte Hachette et devient chroniqueur littéraire à l'Evénement. D’abord fervent romantique (Contes à Ninon -1864), il publie également des critiques d’art sur la peinture. Il défend avec beaucoup de conviction Édouard Manet et des peintres qu'on appelle les impressionnistes par opposition aux peintres académiques et évolue dans le naturalisme avec Thérèse Raquin (1867).

En 1870, Émile Zola épouse Alexandrine Mélay, et se fixe un programme de travail qui doit lui assurer une relative aisance : c'est le projet généalogique des Rougon-Macquart, conçu dès 1868, et dont les vingt volumes de cette Histoire naturelle et sociale d’une famille sous le Second Empire paraissent régulièrement (un par an), de 1871 à 1893.

Vers 1872, il se lie d’amitié avec Gustave Flaubert et Alphonse Daudet. Il rencontre Joris-Karl Huysmans, Paul Alexis, Léon Hennique et Guy de Maupassant qui deviennent les fidèles des soirées de Médan, près de Poissy, où il possède une petite maison de campagne, acquise en 1878, grâce au succès de L’Assommoir (1877). Zola devient célèbre. Il devient le chef de file des naturalistes (le volume collectif de Les Soirées à Meudan paraîtra deux ans plus tard). Il définit son esthétique dans Le Roman expérimental et poursuit son œuvre cyclique : Nana (1880), qui dénonce âprement les faiblesses des milieux bien-pensants et Germinal (1885), puissante évocation d’une grève de mineur connaissent un grand succès suscitant aussi des controverses. En 1886, c’est la rupture avec Paul Cézanne qui se reconnaît dans le personnage de Claude Lantier, le peintre raté de L'Œuvre.

Mais sa vie personnelle va se bouleverser par deux événements : sa rencontre, en 1888, avec Jeanne Rozerot, qu’il prend pour maîtresse avec laquelle il a deux enfants et l'Affaire Dreyfus.

Convaincu de l’innocence du capitaine Dreyfus , Émile Zola publie dans « L’Aurore » le 13 janvier 1898 une lettre au président Felix Faure intitulée : « J’accuse ». La résonance de cet article divise en deux camps hostiles : les dreyfusards et les anti-dreyfusards. Un procès en diffamation le condamne à un an d'emprisonnement, le maximum de la peine prévus, et à une grosse amende. Il part en exil à Londres pour éviter l'emprisonnement.

De retour, un an plus tard, Zola se consacre à des œuvres de caractère humanitaire : Les Quatre Evangiles ; Le premier : Fécondité (1899), le second : Travail (1901), le troisième : Vérité, recueil d’articles sur l’affaire Dreyfus (publication posthume en 1903) seuls ces trois-là furent achevés. Justice est resté à l’état de note.

Le 29 septembre 1902, Émile Zola meurt asphyxié chez lui à Paris dans des conditions suspectes. Sa mort est peut-être due à une tentative criminelle.

Émile Zola est enterré au cimetière de Montmartre. Ses cendres ont été transférées au Panthéon le 04 juin 1908.


Voir le magnifique site consacré à Emile Zola


Chronologie des principales oeuvres :

* Romans et nouvelles

    * 1864 - Les Contes à Ninon
    * 1865 - La Confession de Claude
    * 1866 - Le voeu d'une morte
    * 1867 - Thérèse Raquin
    * 1867 - Edouard Manet
    * 1868 - Les mystères de Marseille
    * 1868 - Madeleine Férat
    * 1874 - Nouveaux Contes á Ninon
    * 1880 - Les soirées de Médan
    * 1882 - Le capitaine Burle
    * 1883 - Naïs Micoulin

*  Les Rougon-Macquart : histoire naturelle et sociale
    d'une famille sous le second empire


    * 1871 - La Fortune des Rougon
    * 1872 - La Curée
    * 1873 - Le Ventre de Paris
    * 1874 - La Conquête de Plassans
    * 1875 - La Faute de l'Abbé Mouret
    * 1876 - Son Excellence Eugène Rougon
    * 1877 - L'Assomoir
    * 1878 - Une Page d'amour
    * 1880 - Nana
    * 1882 - Pot-Bouille
    * 1883 - Au Bonheur des Dames
    * 1884 - La Joie de vivre
    * 1885 - Germinal
    * 1886 - L'Oeuvre
    * 1887 - La Terre
    * 1888 - Le Rêve
    * 1890 - La Bête Humaine
    * 1891 - L'Argent
    * 1892 - La Débâcle
    * 1893 - Le Docteur Pascal

*  Les Trois Villes

    * 1894 - Lourdes
    * 1896 - Rome
    * 1898 - Paris

* Les Quatre Evangiles (inachevé)

    * 1899 - Fécondité
    * 1901 - Travail
    * 1903 - Vérité (posthume)


* Oeuvres critiques

    * 1866 : Mon Salon
    * 1866 : Mes Haines
    * 1880 : Le Roman Expérimental
    * 1881 : Le naturalisme au théatre
    * 1881 : Nos auteurs dramatiques
    * 1881 : Les romanciers naturalistes
    * 1881 : Documents littéraires
    * 1882 : Une campagne
    * 1897 : Nouvelle campagne
    * 1898 : J’accuse
    * 1901 : La vérité en marche




Partager cet article

Publié par Florinette
commenter cet article

commentaires

biographie emile zola 26/10/2012 17:13

La biographie Emile Zola constitue un roman à elle seule.
On ne saura probablement jamais si son décès fut d'ordre naturel ou provoqué.

Florinette 04/11/2012 14:50



Tout à fait ! Effectivement sa mort restera un mystère...


 



Cécile 07/04/2008 16:09

J'adore Zola, je l'ai découvert avec Thérèse Raquin et j'ai lu tous les Rougon-Macquart entre 12 et 13 ans. A tel point que ma prof de français m'a réprimandée car toutes mes fiches de lecture de 3ème et 4ème portaient sur des Zola. J'en ai même lu certains jusqu'à 5-6 fois (Nana, L'Assomoir, Une page d'amour...)Alors merci pour ce petit rappel qui me replonge dans mon adolescence !!! :-)

Florinette 07/04/2008 20:01



Je t'en prie Cécile, je t'envie d'avoir pu lire cet écrivain et d'avoir parcouru son oeuvre avec autant de plaisir, mais il n'est jamais trop tard pour bien faire et je compte bien me rattraper !!
;-))



Nina 06/04/2008 23:12

j'aime bien me plonger dans les écrivains "classiques" de temps en temps, surtout ceux du XIXème, un siècle que j'aime particulièrement en littérature.

Florinette 07/04/2008 00:03



Et il y a de quoi faire, je pense qu'à l'avenir, je vais lire un peu plus de ces écrivains "classiques" !



Lau(renceV) 06/04/2008 22:07

Très belle biographie synthétique et pourtant complète et bibliographie très claire... Merci...J'aime beaucoup Zola et je l'ai découvert avec Germinal que j'ai adoré.

Florinette 06/04/2008 23:57



Merci Lau(enceV), j'ai aussi pris beaucoup de plaisir à lire la tienne !
Je viens seulement de découvrir les écrits de cet auteur, mais je peux déjà te dire qu’il y en aura d'autres !!




GeishaNellie 06/04/2008 01:24

Merci beaucoup pour les oeuvres détaillées de Zola, quand je vais commencer à le lire je saurai dans quel ordre les lire.

Florinette 06/04/2008 15:04



Je t'en prie, c'est avec grand plaisir !!! Je te souhaite d'avance de très belles lectures !
Merci pour ta visite ! :-)



Karine 05/04/2008 16:13

Je n'ai jamais lu Zola (il me fait carrément peur!!) mais j'ai bien aimé connaître son histoire qui, je dois l'avouer, m'était complètement inconnue!

Florinette 06/04/2008 14:51



Tout comme toi, j'avais peur de me lancer dans une lecture trop alambiquée qui m'aurait ennuyée, mais je peux te dire que c'est tout le contraire qui s'est passé et te recommande chaudement de
commencer par ces deux nouvelles pour bien aborder le style de l'auteur qui m'a vraiment séduite !!



Stéphanie 05/04/2008 06:28

Zola a "berçé" une bonne partie de mon adolescence... entre 14 et 15 ans, j'ai lu la majorité de son oeuvre

Florinette 06/04/2008 14:32



J'avais un peu peur de le découvrir, de me trouver devant un style trop alambiqué. J'ai profité de ces deux nouvelles pour bien aborder l'oeuvre de l'auteur et je ne le regrette absolument pas, ce
fut même une très agréable surprise !



L'Instant Présent

 

Recherche