Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

28 mars 2008 5 28 /03 /mars /2008 20:13


















Éditions
Actes Sud, 1988, 224 pages.
Traduit de l’américain par Christine Le Bœuf.



La fin des années 1970 est éprouvante pour Paul Auster, tout va mal dans sa vie. Son mariage avec la traductrice Lydia Davis se désintègre, l’argent commence à manquer, il ne se sent plus la force d’écrire des fictions, son roman policier écrit sous un pseudonyme reste au fond d’un tiroir et il renonce également à la poésie.

Finalement, il se sépare de sa première femme et s’installe dans une petite chambre à Manhattan au 6 Varick Street. C’est dans ce contexte dramatique que son fils Daniel fait ses premiers pas. Alors qu’il reprend espoir en terminant son premier texte en prose (White Spaces), il apprend par son oncle la disparition de son père. Poussé par une certitude qu’il doit écrire sur ce père, qu’il a très peu connu, Paul Auster se lance dans la rédaction d’un livre composé de deux parties :

« L'invention de la solitude ». Cette chambre où il s’enferme durant neuf mois, va devenir un lieu de création, de rédemption et de douleur. « Entrer dans cette chambre, c’est disparaître dans un lieu où se rencontrent le passé et le présent. »

Dans la première partie, « Portrait d’un homme invisible », il s’invente un père, parle de la douleur de l’absence et de la confrontation avec cette mort soudaine. Sa disparition lui laisse un petit héritage financier qui l’aide à poursuivre son métier d’écrivain, mais également une exploration de ses propres sentiments.

Dans la deuxième, « Le livre mémoire », Paul Auster nous entraîne dans le labyrinthe de la conscience. La solitude, la question de l’identité sous divers aspects. Le hasard, les coïncidences qui le passionnent, les signes que le destin sème sur notre route et l’importance de la mémoire.

« Tout livre est l'image d'une solitude. C'est un objet tangible, qu'on peut ramasser, déposer, ouvrir et fermer, et les mots qui le composent représentent plusieurs mois, sinon plusieurs années de la solitude d'un homme, de sorte qu'à chaque mot lu dans un livre on peut se dire confronté à une particule de cette solitude. »

C’est une lecture difficile, mais passionnante, car il permet de mieux comprendre l’œuvre de Paul Auster. Au-delà du travail sur le deuil qu’il transforme en récit, il nous ouvre les portes de son intimité, de sa solitude où il ne cesse de se poser des questions, de méditer...
« De l’examen de mon père, je suis passé à l’examen de ma propre conscience du monde. »


Citation :

« L'homme doué d'une bonne mémoire ne se souvient de rien, car il n'oublie rien. » Proust



Existe en poche













D'autres avis celui de Flo & Clarinette



Partager cet article

Publié par Florinette
commenter cet article

commentaires

Cécile 04/04/2008 21:02

Entre ta biographie de Paul Auster et cette critique, j'ai vraiment encore plus envie de m'attaquer à ce roman.

Florinette 06/04/2008 14:24



J'en suis bien contente, car c'est un livre très intéressant qui lève le voile sur ce mystérieux auteur !!
Merci pour ta visite ! :-)





Choupynette 31/03/2008 13:29

Je sais, honte à moi, je n'ai pas encore lu auster.. mea culpa, mea maxima culpa!bisous

Florinette 31/03/2008 16:24



Ce n'est pas grave, tu as encore tout le temps devant toi et je suis sûre qu'un jour tu seras curieuse de connaître tout le mystère que renferment ses livres... ;-)
Bisous ma Choupy !



Madame Charlotte 31/03/2008 11:45

J'ai lu la Trilogie new yorkaise il y a plusieurs anées et j'avais adoré ! ensuite on m'a offert L'invention de la solitude, mais je pense ne l'avoir jamais fini tellement il m'ennuyait ! Par contre je note le Livre des illusions et La nuit de l'oracle ^^

Florinette 31/03/2008 16:17



L'invention de la solitude est un livre difficile qui ne se lit pas comme un roman et je comprends parfaitement qu'il ait pu t'ennuyer. Je pense que Le livre des
illusions et La nuit de l'oracle vont beaucoup te plaire !! ;-))



BenoitD 31/03/2008 11:06

Salut Florinette,j'adore Paul Auster mais celui-là, je ne l'ai pas (encore) lu! Plein d'autres comme Moon Palace, Dans le scriptorium, Le livre des illusions...Et là, tu me dis que l'on arrive à mieux connaître l'écrivain. Alors, je le mets illico dans ma LAL. Merci et à  bientôt.

Florinette 31/03/2008 16:08



Salut BenoitD,
Comme je sais, après visite sur ton blog, que tu aimes les écrits de Paul Auster alors celui-ci te plaira sans aucun doute !!
Merci à toi pour ton message et à bientôt !



bel-gazou 31/03/2008 10:19

je l'ai lu il y a déjà longtemps mais je l'ai aimé je me souviens, comme tous les autres d'ailleurs..

Florinette 31/03/2008 10:56



Il va me rester en mémoire et j'ai très envie d'en lire d'autres !! ;-)



chrisalain 31/03/2008 09:29

eventuellement plus tard...pour le moment il me faudrait un moral d'acier semble t' il...

Florinette 31/03/2008 10:51



Un moral d'acier et une bonne concentration, car parfois il se perd dans les méandres de sa mémoire et il n'est pas facile à suivre !



praline 30/03/2008 20:24

J'en garde un souvenir très flou comme pas mal des livres d'Auster : j'aime beaucoup sur le moment mais ils ne me marquent pas... bizarre !

Florinette 31/03/2008 10:40



Celui-ci est différent puisque c'est sa vie, ses angoisses, ses pensées et je trouve que ce livre marque plus, en tout cas pour ma part, mais, à l'inverse de toi, je me souviens quand même bien des
autres ! ;-o)



Joelle 30/03/2008 12:26

Je le note mais j'ai d'autres titres d'Auster dans ma PAL à lire avant !

Florinette 30/03/2008 17:57



Tu as tout le temps pour le livre et il est préférable d'en lire d'autres de l'auteur pour bien comprendre son travail d’introspection !



cathe 29/03/2008 23:06

Ah oui, magnifique livre ! Et en effet il complète bien ses romans et permet de mieux le connaître !

Florinette 30/03/2008 17:53



Et quel plaisir ce fut de le découvrir un peu plus !! ;-))



zazimuth 29/03/2008 17:33

Je n'ai jamais rien lu de Paul Auster...

Florinette 29/03/2008 20:42



Alors ne commence surtout pas par celui-ci !!



L'Instant Présent

 

Recherche