Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

1 mars 2008 6 01 /03 /mars /2008 00:04

undefined
undefinedundefined














Éditions Julliard, 2006, 417 pages.


« Le 30 mai 1431…une date à se rappeler. Voici des flammes qui traverseront les siècles ». Ces quelques mots, prononcés par les Rouennais face au corps carbonisé de la Pucelle qui fume encore entre les chaînes du poteau, donnent le ton au roman.

Ce jour de désolation annonce également la naissance de François Villon « Jeanne avait été brûlée. Dans la salle Saint-Louis de l’Hôtel-Dieu, tout le monde était stupéfait. Moi-même, j’en suis tombé de la vulve de ma mère ! ».

Pour cette jeune mère, qui sort de l’hôpital en portant son bébé, sa momie emmaillotée, l’avenir s’annonce bien sombre. Un autre supplicié se balance autour de la potence, c’est le cadavre encore chaud de son mari puis six ans plus tard, le 12 novembre 1437, lors de la visite du roi Charles VII, elle se fait injustement arrêtée et condamnée pour vol par Thibault d’Aussigny. Afin de sauver son petit garçon, elle le conduit à l’église située au quartier des universitaires à Saint-Benoît-le-Bétourné où le chanoine Guillaume de Villon prendra soin de son éducation.
undefined
undefinedÀ partir de là, Jean Teulé nous plonge dans la vie truculente de ce poète, un vagabondage parsemé de rixes et de gibets, qui a fréquenté toutes sortes de personnages aussi bien les coquillards, une bande de brigands, que les gens lettrés de la Sorbonne en commettant et subissant les actes les plus ignobles qui m’ont bien souvent soulevé le cœur.

Malgré tout, l’histoire est prenante, la plume de Jean Teulé envoûtante. Il nous offre aux passages quelques poèmes que François Villon rédigeait à l’attention des gueux des bas-fonds de Paris ou aux princes susceptibles de le prendre sous leur protection. Ce n’est qu’en 1463, après une nouvelle incartade qui lui coûte d’être banni de la ville de Paris pendant dix ans, que l’on perd sa trace… Pour ceux qui aiment l’histoire, c’est un personnage que je vous invite à découvrir, une rencontre à faire absolument !


undefined

Sylire, Lisa, Karine, Antigone, Papillon, Cathe, Nath, Gambadou, Allie, Joelle, Jules, Grouminou, Bladelor, Praline, Caro[line], Clochette, Mammig, Patacaisse, Yvon, Chimère, Kalistina, Alice, Audrey, Katell, Arlette, Nina, Ori, Kattylou, Sandrounette, Goelen, Solsol, Floaimelesmots, Amanda (qui a lu Ô Verlaine), Sophie (pour Le magasin des suicides)...


D'autres avis sur la Toile :

Amanda, Thom, Yueyin, Lo...



Partager cet article

Publié par Florinette
commenter cet article

commentaires

solsol 10/03/2008 10:37

c'est vrai que des personnages de ce type il y en a peu...  Une telle force, une compassion possible avec une fascination pour l'ignominie. On ne peut pas rester indifférent à cettelecture, ce que prouvent les nombreuses critiques...

Florinette 10/03/2008 14:40

Tout à fait, une lecture que je ne vais pas oublier de sitôt et qui ressurgira quand j'entendrais parler de ce poète !

Snoopinette 08/03/2008 11:06

Plusieurs fois ce livre m'a fait de l'oeil sur les rayonnages de la bliothèque, les avis sont partagés, mais ca donne encore plus envie de lire afin de se faire sa propre idée.Merci pour ce blog et tes comms lol

Florinette 08/03/2008 11:17

Tu as raisons, quand il y a autant de divergences d'opinions on a envie d'en savoir plus !Je t'en prie et merci pour ta visite !Bon week-end !

Nanne 06/03/2008 21:18

Décidément, les avis sont très partagés quant à ce personnage de François Villon. J'ai lu les avis d'Allie et de Kalistina ainsi que le tien, Florinette, et j'ai un ressenti très différent à chaque fois .... Allie n'a pas du tout accroché ... et a raccroché le livre sans le terminer ; Kalistina a plus aimé, mais de façon mitigé. En fait, j'ai le livre qui m'attend depuis quelques temps déjà .... et j'hésite à le lire. Je crois que je vais commencer autre chose avant. Pourtant j'aime beaucoup Jean Teulé :o)))

Florinette 06/03/2008 23:06

C’est surtout cette violence qui est dure à digérer et quand tu ne t'y attends pas c'est d'autant plus marquant. Maintenant que tu le sais, tu l'aborderas peut-être plus facilement, car hormis cela l'histoire reste passionnante !! ;-)

hamnessa 06/03/2008 13:16

J'ai entendu que de bonnes critiques sur ce livre. Je connais l'auteur avec le livre "le magasin des suicides" mais j'aimerai beaucoup lire avant "Darling"

Florinette 06/03/2008 14:57

"Darling" aussi me tente bien, mais avant j'ai dans ma PAL "Le magasin des suicides" !!

anjelica 04/03/2008 20:54

J'ai passé mon tour mais j'ai une biographie en cours !

Florinette 05/03/2008 18:26

Ah, ça m'intéresse, j'ai hâte de la lire !! ;-))

mammig 04/03/2008 07:03

voilà un beau résumé. Moi j'ai trouvé certains pasges difficles à lire (en raison des scènes décrites) mais impossible de le détacher de cette lecture, il fallait que je la finisse au plus vite. Etonnant :-)

Florinette 04/03/2008 09:50

Merci Mammig ! C'est exactement ce que j'ai ressenti, de l'écoeurement, mais également de l'attachement à cette histoire !! :-))

dasola 03/03/2008 22:46

Moi, j'avais entendu parler du livre lors d'une émission de radio. Jean Teulé avait parlé de recettes un peu spéciales de l'époque du genre le pâté d'oiseaux. Je lis rarement ce style de livre mais là j'ai trouvé que cela en valait la peine. Certes François Villon n'était pas un saint mais l'époque était rude. Les gens souffraient de famine et avaient froid.

Florinette 04/03/2008 09:47

Je ne connaissais pas ce genre de recette, je l'ai découverte dans ce livre d'où mon écoeurement. Ce n'est pas non plus mon style de livre, mais j'ai apprécié celui-ci, et comme tu le dis, il faut remettre le personnage dans son contexte, il n'a pas eu dès ses premiers pas sur terre une vie très facile, tout le poussait à la déchéance à cette vie dissolue !

katty 03/03/2008 21:11

Je vais de ce pas voir la vidéo. Il est bien de voir que pour un seul roman les avis soient  divergeants même si tous ont  trouvé le roman violent . J'ai refermé le magasin des suicidés au bout de 50 pages mais j'ai lu Francois Villon d'une traite . 

Florinette 04/03/2008 09:43

"Le magasin des suicides" est mon prochain sur la liste !! Il faut avouer que même s'il y a beaucoup de passage très violent, l'histoire en elle-même reste très prenante ! J'ai beaucoup aimé cette interview, bon visionnage !! ;-)

Naïk 03/03/2008 20:53

J'ai lu  "Ô verlaine" l'été dernier, et je lirai certainement celui-ci. Après avoir lu quelques avis, j'ai l'impression que Jean Teulé a choisi de présenter "une" vision du XVe siècle. C'est ce qui est agréable avec les approches romancées (mais je serais aussi curieuse d'y porter un regard historique ;-)   )

Florinette 04/03/2008 09:40

Il explique dans son interview, que tu peux visionner dans sa biographie, qu'il est surtout attiré par ce genre de personnage que ce soit Villon, Teulé ou Rimbaud et comme toi j'ai très envie de lire les romans et ensuite de comparer avec des faits historiques !! ;-)

didime 02/03/2008 23:04

je viens de la voir sur un autre blog, il parle du même auteur... il est trés bien... vraiment à lire...à+

Florinette 02/03/2008 23:36

C'est un très bon bouquin que je recommande, mais attention certaines descriptions peuvent choquer !!Merci pour ta visite à bientôt Didime !

L'Instant Présent

 

Recherche