Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

21 octobre 2007 7 21 /10 /octobre /2007 17:13

Clara-et-la-p--nombre.pngJ.C.Somoza.png













Éditions Actes Sud, 2003, 550 pages.
Traduit de l’espagnol par Marianne Millon



2006, l’art a changé, il est devenu l’art hyperdramatique. Dans ce futur dangereusement proche, les tableaux représentant des nus ne font plus recette au sein du marché pictural. Maintenant ce sont des toiles humaines, éthiques et esthétiques composées d’hommes et de femmes, peintes par des artistes qui sont proposées pour être exhibées dans les galeries d’art ou chez les collectionneurs.

Le Dieu de cet art hyperdramatique, que tout le monde s’arrache, est Bruno Van Tysch. Sa fondation est la plus grosse galerie qui expose et exporte dans le monde entier à coup de million de dollars.

Clara Reyes est modèle et elle est prête à tous les sacrifices pour que son rêve se concrétise enfin : être peinte par le grand maître Van Tysch. Tandis que son vœu le plus cher se réalise, une jeune toile appartenant à la fondation vient d’être dérobée puis retrouvée torturée et assassinée par un mystérieux meurtrier qui officie selon des rites sacrificiels étranges.

Une enquête est alors ouverte, la fondation Van Tysch est en émoi, la destruction d’une des toiles les plus célèbres et les plus chères du monde vient d’être saccagée, mais pour la police c’est avant tout le meurtre d’une adolescente de quatorze ans qui vient de se produire.


petit_coeur.gifSous une plume magistrale, ce long et dense thriller haletant m’a fait frémir. Plongée dans l’histoire, je me demandais si toute cette perversité pouvait exister, l’univers de la peinture est tellement bien décrit que la fiction devient crédible, heureusement qu’en fin de roman l’auteur explique d’où vient cette imagination ébouriffante…

Au-delà d’une trame criminelle admirablement bien maîtrisée, Somoza va plus loin, il explore la psychologie humaine avec une acuité rare dans un monde où tout n’est que voyeurisme et profit où aucune abjection ne semble impossible. Les dérives d’un monde qui, finalement, n’est pas si éloigné du nôtre. Fascinant !



Même la citation en exergue s’inscrit en guise d'avertissement :

“Le beau n’est que le commencement du terrible”. Rainer Maria Rilke



            Existe en format poche
Clara--poche-.png













Voir aussi l'avis de Flo, Sylvie, Thom & Laurence





Partager cet article

Publié par Florinette
commenter cet article

commentaires

A_girl_from_earth 05/02/2009 22:10

Ouh la la! Ton commentaire me tente diablement là! Ca a l'air encore plus prenant que Daphné disparue.Bon, je vais trouver une solution pour l'intégrer rapidement à ma PAL!

Florinette 06/02/2009 10:49



Je ne sais pas si c'est plus prenant, mais tu ne devrais pas être déçue par ce livre !!




Naïk 06/11/2007 17:56

Ce livre est dans ma LAL depuis que j'ai découvert Somoza avec "La caverne des idées" ! Le thème m'intéresse beaucoup et j'aimerais me faire une idée...

Florinette 06/11/2007 18:00

Je pense qu'il devrait te plaire, surtout si tu as déjà lu cet auteur et, plus tard, j'en lirai certainement d'autres et "La caverne des idées" me semble très bien !

Delphine 27/10/2007 12:16

Bonjour Florinette!J'ai lu avec passion ce livre dans le cadre du Grand Prix des Lectrices de ELLE 2004. Je l'ai trouvé très original avec une vraie réflexion sur l'Art et ses dérives.Ton article m'a donné envie de publier le commentaire que j'avais alors rédigé (ainsi que tous les autres commentaires écrits sur les autres livres de cette sélection 2004).Bon week-end, bises!

Florinette 27/10/2007 23:54

Je suis allée voir ton article et j'ai vu que nous partageons les mêmes impressions sur ce livre ! :-)Merci et bon week-end à toi également ! Bisous !

Karine 27/10/2007 06:47

J'ai "la dame no 13" dans mon challenge 2008, livre que deux de mes copains ont adoré et qu'ils m'ont recommandé...  À vous lire, je commence à avoir un peu peur!!! lol

Florinette 27/10/2007 23:39

Par contre, moi j'attends de connaître ton avis avec impatience !! ;-)

nathalie 25/10/2007 12:12

Et zou, un de plus de nioté dans mon petit carnot à la lettre "F" comme Florinette, hihihi ... Bonne journée ! Bisous

Florinette 25/10/2007 22:46

Hihihi, tu as la pêche dis moi !! Bisous ma grande !!

boo 24/10/2007 09:51

Je l'ai ! il attend ! pour bientôt ? je ne sais pas encore,  mais ce que je sais et vu ton avis, il sera lu un jour ou l'autre.......

Florinette 24/10/2007 20:57

Il faut prendre son temps avec un livre comme celui-là, car il amène beaucoup de questions !

Eric 23/10/2007 18:29

Gambadou, avec sa comparaison à Éric-Emmanuel Schmitt a raison. L'univers de Somoza rappelle effectivement celui de Schmitt mais en plus complexe tout en demeurant accessible. Une coche au-dessus de l'autre, finalement. Ils réussissent tous les deux à ramener le lecteur dans sa propre tranchée, c'est-à-dire face à son existence.  Donc si vous aimez l'auteur de "La part de l'autre", les livres de Somoza sont peut-être pour vous!  

Florinette 23/10/2007 20:48

Merci Éric pour toutes ces précisions, pour ma part, je vais poursuivre avec cet auteur et également m'intéresser à Éric-Emmanuel Schmitt !

Fanyoun 23/10/2007 09:49

Je constate que les commentaires sont très partagés. Je ne connais pas cet auteur et donc forcément, je n'ai lu aucun de ses livres. Même si les avis ne sont pas unanimes, je préfère me rendre compte par moi-même afin de me faire ma propre opinion. Je crois que je vais céder à la tentation.

Florinette 23/10/2007 10:58

Tu as bien raison, il est toujours préférable de ce fait sa propre idée, on n'a pas forcément les mêmes goûts, une histoire peut nous toucher indifféremment des autres !

Gambadou 22/10/2007 23:00

Ca me fait un peu penser au livre d'EE Sshmitt : "lorsque j'étais une oeuvre d'art", le thriller en moins !!!. Je ne suis pas sûre de tenter celui là...

Florinette 22/10/2007 23:03

Je ne connais pas le livre que tu cites !! Il faut vraiment être motivé pour se plonger dans ce roman, surtout vu le nombre de pages !! ;-)

yueyin 22/10/2007 22:13

Merci Florinette de me rappeler cet auteur (que j'avais noté chez Flo je crois), je le renote... j'en frémis d'avance :-)

Florinette 22/10/2007 22:55

Prépare-toi à rentrer dans un monde imaginaire hallucinant !! ;-)

L'Instant Présent

 

Recherche