Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

11 octobre 2007 4 11 /10 /octobre /2007 23:37



parchemin.jpg

(extrait)


Honte à toi qui la première
M'as appris la trahison,
Et d'horreur et de colère
M'as fait perdre la raison !
Honte à toi, femme à l'oeil sombre,
Dont les funestes amours
Ont enseveli dans l'ombre
Mon printemps et mes beaux jours !
C'est ta voix, c'est ton sourire,
C'est ton regard corrupteur,
Qui m'ont appris à maudire
Jusqu'au semblant du bonheur ;
C'est ta jeunesse et tes charmes
Qui m'ont fait désespérer,
Et si je doute des larmes,
C'est que je t'ai vue pleurer.
Honte à toi ! j'étais encore
Aussi simple qu'un enfant ;
Comme une fleur à l'aurore,
Mon coeur s'ouvrait en t'aimant.
Certes, ce coeur sans défense
Put sans peine être abusé ;
Mais lui laisser l'innocence
Etait encor plus aisé.
Honte à toi ! tu fus la mère
De mes premières douleurs,
Et tu fis de ma paupière
Jaillir la source des pleurs !
Elle coule, sois-en sûre,
Et rien ne la tarira ;
Elle sort d'une blessure
Qui jamais ne guérira ;
Mais dans cette source amère
Du moins je me laverai,
Et j'y laisserai, j'espère,
Ton souvenir abhorré !




Partager cet article

Publié par Florinette
commenter cet article

commentaires

Naïk 18/10/2007 22:05

Le rythme et la violence des émotions donnent toute sa force à ce poème... merci Florinette de nous donner envie de relire Musset !

Florinette 18/10/2007 22:48

Je t'en prie Naïk, c'est un plaisir de pouvoir, de temps en temps, faire revivre tous ces magnifiques poètes !!

lamousme 14/10/2007 19:33

quelle bonne idée du musset!!!! ;o)

Florinette 14/10/2007 23:15

N'est-ce pas !!! ;-o)

Marianne 13/10/2007 00:02

Le Poète blessé parlant à sa Muse...Pour ceux qui voudraient approfondir, voici un lien : http://fr.wikisource.org/wiki/La_Nuit_d%E2%80%99octobreMerci, Florinette, de remettre ce classique à l'ordre du jour !

Florinette 13/10/2007 13:06

C'est avec grand plaisir et merci à toi pour le lien !Bon week-end !

InFolio 12/10/2007 23:11

Ce n'est pas très tendre comme poême...

Florinette 13/10/2007 13:01

Non effectivement, mais tu remarqueras que beaucoup ont la même atmosphère !

arlette 12/10/2007 22:36

Connais -tu les autres "Nuits " ? Elles ont été écrites après sa rupture définitive avec G. Sand.On ne peut oublier " les plus désespérés sont les cahts les plus beaux" Suivons la muse du poète  " Poète prends ton luth.... " bonne Soirée

Florinette 13/10/2007 13:00

Non je ne connais pas celui-là, mais je possède le livre "Mille et cent ans de poésie française", ce poème doit donc y figurer, je vais aller voir ça...Bon week-end Arlette !

Nina 12/10/2007 21:51

Alfred de Musset a écrit ce poème en pensant peut-être à George sand !! quel siècle que ce XIXème siècle pour les artistes.....

Florinette 13/10/2007 12:55

Apparemment...Oh oui que de merveilles ils nous ont laissées !!

Bernie 12/10/2007 19:54

Je ne connais pas la version de Gainsbourg! Par contre la passion contrariée de Musset pour George Sand a inspiré beaucoup les textes de Musset.C'est bien de temps en temps de parler poèsie.

Florinette 13/10/2007 12:43

Je l'ai écouté hier et j'ai aimé son interprétation. Les poèmes font partie de mon existence comme la littérature, j'aime les beaux textes et c'est toujours un enchantement de pouvoir les lire ou relire !Bon week-end Bernie !

yueyin 12/10/2007 18:31

J'aime beaucoup ce poème certes u rien triste et je crois que je vais aller voir l'adaptation par Gainsbourg moi aussi ;-))

Florinette 13/10/2007 12:38

Je l'ai écoutée hier et je trouve cette adaptation très originale, j'aime beaucoup !! ;-))

Jacques De Paoli 12/10/2007 16:16

J'aime beaucoup. Tu nous fais faire des découvertes ou des redécouvertes; ça fait du bien. Merci.Au fait, où trouves-tu le temps pour lire autant et assumer les charges du blog? 

Florinette 13/10/2007 12:37

Merci Jacques, ça me fait très plaisir de pouvoir partager les poèmes que j'aime lire et relire. Un blog prend beaucoup de temps et c'est toute une organisation qu'il a fallu que je mette en place, pour l'instant j'y arrive...Lire a toujours été une passion et pendant longtemps j'ai tenu un cahier où je notais mes impressions, de temps en temps je m'en sers pour alimenter mon blog, voilà tout le secret !!!

Béatrix 12/10/2007 12:59

je ne le connaissais pas du tout mais c'est très beau..ton résumé plus bas aussi j'aime beaucoup Sylvie Germain et je suis contente de voir que son écriture et l'histoire te plaise..c'est un grand écrivain..bisou.

Florinette 13/10/2007 12:22

Un joli poème, comme les écrivait si bien Alfred de Musset...j’ai vu que nous ressentions la même chose au sujet de Sylvie Germain, son écriture poétique me plaît beaucoup ! Bisous et bon week-end Beatrix !

L'Instant Présent

 

Recherche