Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

31 août 2007 5 31 /08 /août /2007 23:06


Clubdelecture.jpg
Luz-ou-le-temps-sauvage.pngE.Osorio.png
















Éditions Métailié, 2002, 354 pages.
Traduit de l’espagnol (Argentine) par François Gaudry.



En 1975 Liliana, détenue politique, met au monde une petite fille qu’elle a à peine le temps de connaître puisqu’elle est destinée à la fille du haut dignitaire politique qui vient d’accoucher d’un bébé mort-né.

Luz, qui a déjà bien grandi, commence à se poser des questions sur ses origines. Ses rapports avec sa mère adoptive sont des plus tendus et distants, elle ignore même d’où vient cette enfant qui lui ressemble si peu. Il n’y a que Miriam, la compagne d’un des tortionnaires qui s’est liée d’amitié avec la prisonnière, qui sait la vérité et qui a juré à Liliana de tout dévoiler à sa fille.

Ce n’est que des années plus tard, à la naissance de son fils Juan, que Luz entreprend des recherches sur sa véritable identité. Elle se lance dans une quête difficile, semée d’embûches et de douleurs affectives, en espérant être une enfant volée et non la petite fille d’un des responsables de la répression. Elle cherche sans relâche à faire la lumière sur cette histoire d’ombres, déterrant ainsi les souffrances d’un peuple, ces milliers d’Argentins « les subversifs » qui ont été torturés et tués parce qu’ils osaient rêver d’un monde meilleur.


petit_coeur.gifDans ce livre dur, bouleversant et tendre à la fois Elsa Osorio nous attire avec succès dans ses filets en évoquant, sous forme d’enquête, la période noire de la dictature argentine, ces années de silence et de cécité qui ont poussé des milliers de personnes à l’exile. Un roman magnifique, attachant et si lucide que l’on oublie vite que Luz n’est qu’un personnage de fiction. Ce roman a reçu le deuxième Prix Littérature Amnesty 2001.



 parchemin4R--duit.jpg Sylire, Lisa, Nathalie, BelleSahi, Anjelica, Papillon, Joelle, Allie, Nina, Grominou2, Clochette, ptitlapin, Gachucha, Beatrix, MAlice, Katell, Praline, Jules, Jumy, Mammig, Mirontaine, Arlette, Camille & Flo




Partager cet article

Publié par Florinette
commenter cet article

commentaires

Sully 10/05/2008 22:43

Ca aussi, j'en ai entendu parler à de maintes reprises et l'histoire est très tentante... A voir, faut que j'arrête de promette moi, parce que vu la taille de ma PAL, je devrais pas faire le malin moi ^^

Florinette 12/05/2008 19:27



Hihihi tu verrais la mienne, c'est à en pleurer et si je devais lire tout ce que j'ai noté il me faudrait plusieurs vies !! ;-))



Marie 01/04/2008 11:44

C'est peut-être un peu tard pour en parler mais comme je le disais sur le blog de Chimère, moi, mes dernières lectures argentines, ça a été "Kamchatka" de Marcelo Figueras et "Et toujours en été" de Maïté Bernard.  Comme dans le Elsa Osorio, ça parle de l'Argentine des années 70, celle de la dictature de Videla et des disparus.  On retrouve dans ces deux romans courts le même humour, la même tendresse, la même poésie du quotidien, alors que c'est quand même une époque de cauchemar.Marie.

Florinette 01/04/2008 12:40



Il n'est jamais trop tard pour donner des conseils sur des livres et les tiens, je vais m'empresser de les noter !! ;-))
Merci beaucoup Marie  !



ALaure 02/11/2007 14:42

Je viens juste de le finir et j'en suis un peu retournée. Les dernières pages sont très émouvante. Je l'ai trouvé manifique.:0010:

Florinette 02/11/2007 16:55

Contente d’apprendre que tu as aimé, c'est un très beau livre qui m'a beaucoup émue également !!Bisous !

sylvie 05/09/2007 09:22

oui, ce livre est donc en bonne place sur ma lal, merci au club...il se trouve que je visite beaucup de membres... que de billets élogieux sur ce livre !

Florinette 05/09/2007 11:48

Et je te le conseille vivement, c'est une magnifique lecture, Elsa Osorion évoque avec une grande émotion la période noire de la dictature argentine !

sylire 03/09/2007 17:23

je viens de voir que tu as déjà le logo. Super !

Florinette 03/09/2007 19:30

;-D

sylire 03/09/2007 17:21

Puis je me permettre de te piquer l'image "liste des participants" ? sI Cela t'intéresse Allie a fait un logo "club des bloggeuses" que chacun peux utiliser. Tu peux le trouver chez moi.

Florinette 03/09/2007 19:30

Aucun problème Sylire avec grand plaisir !!Je l'ai déjà emprunté à Allie quand j'ai vu que son logo était sur d'autres blogs !!

aril 03/09/2007 00:06

tu me tentes tres fort

Florinette 03/09/2007 14:33

Alors tant mieux, car ce livre vaut vraiment le coup !!

arlette 02/09/2007 18:45

Impossible d'oublier tous ces personnages !

Florinette 02/09/2007 20:50

Un livre qui va me rester longtemps en mémoire et que je vais recommander autour de moi !

mammig 02/09/2007 15:03

J'ai eu du mal à entrer dans ce roman mais par la suite j'ai eu envie de connaitre la fin.Le changement de narrateurs m'a un peu dérangé au début. Un livre plein de noirceur et de cruauté qui se termine par un note d'espoir.

Florinette 02/09/2007 17:21

Heureusement qu'il y a cette touche d'espoir, mais il y a dû avoir des histoires similaires qui ne se sont certainement pas terminées aussi bien que celle-ci...

nathalie 02/09/2007 13:00

Super ton billet Florinette et merci de tous ces liens ! En effet le livre a beaucoup plu ... Bon dimanche, merci de ton passage sur mon blog. Bisous

Florinette 02/09/2007 13:02

Je t'en prie Nath, c'est toujours un plaisir !!Merci et bonne journée ! Bisous !

L'Instant Présent

 

Recherche