Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

14 juillet 2007 6 14 /07 /juillet /2007 13:40
Les-math--matiques-de-l-amour.pngE.Darwin.png














Éditions Michel Lafon, 2007, 461 pages.
Traduit de l’anglais par Nathalie Gouyé-Guilbert.



En 1819, Stephen Fairhurst, revenu gravement blessé de la guerre, s'est débrouillé, malgré sa jambe de bois, à devenir guide touristique sur les champs de batailles, avant de se retirer dans la campagne anglaise où il vient d’hériter du domaine de Keiser.

Ayant entrepris un voyage dans le Lancashire pour demander la main de mistress Hetty Greenshaw, il se retrouve désabusé devant son refus qu’il met sur le compte de sa disgrâce physique qui provoque, devant ses dames, une réaction de répulsion. Il se rend bien compte que cette infirmité fait de lui un piètre prétendant et que toutes les femmes repousseront ses avances. Jusqu’au jour, où il fait la connaissance de la pétulante Miss Lucy, la sœur d’Hetty, qui lui demande de lui faire part des descriptions et anecdotes sur les dernières guerres afin de les retranscrire sur son carnet à dessin qu’elle emporte partout avec elle.

De retour à Kersey, il entame une correspondance avec Lucy dans laquelle Stephen, portant au fond de lui un lourd secret, se confie de plus en plus. « J’aime à vous imaginer lisant mes récits à haute voix, le soir au salon, et encore plus, épinglant mes missives au-dessus de votre table, comme vous me le dites, pour traduire mes mots en images. »

En 1976, Anne Ware est envoyée à Kersey chez son oncle Ray et son antipathique grand-mère Belle, qu’elle connaît à peine, pour y passer ses vacances d’été afin de permettre à sa mère, accompagnée de son copain Dave, de partir en Espagne à la recherche d’un Hôtel à acquérir.
 
Mais pour une jeune fille de 15 ans se retrouver isolée sans une copine à qui parler, l’ennui prend vite place « Seul problème, qu’est-ce que j’allais faire pendant ce temps-là ? Je n’avais pas vu l’ombre d’un poste de télé. Fut un temps où, si on m’avait annoncé que j’allais passer huit semaines sans rien d’autre à faire que lavez mes tee-shirts de temps en temps, je me serais dit que le monde avait enfin décidé de me foutre la paix. J’aurais dû me douter que ce n’était jamais aussi simple dans la vraie vie. Je me retrouvais à des kilomètres du premier supermarché, sans parler du reste, et à des années-lumière de mes copines. »

Ne voulant pas se sentir désoeuvrée, cloîtrée dans cette bâtisse immense et austère, elle part faire la connaissance des voisins et de leur ami Crispin, conservateur des archives Fairhurst. Ce dernier, apprenant qu’elle vit à Kersey, lui confie les copies des lettres échangées entre Stephen et Lucie.

 « Une petite écriture démodée s’étalait sur le papier mou et brillant de la photocopieuse, qui avait gardé l’empreinte sombre des pliures (…) Pour déchiffrer les mots, je devais suivre des yeux les pleins et déliés, la trajectoire de la plume, sa plume, la plume de Stephen. Il y avait quantité de lettres tarabiscotées et de tournures compassées. Des mots longs et compliqués, certains presque effacés et aussitôt suivis de traits noirs et épais, quand l’encre s’épuisait et qu’il retrempait sa plume dans l’encrier. »

Au fur et à mesure Anna va finir par découvrir le secret que renferment ses mots, ses phrases qu’elle s’amuse à déchiffrer et qui vont lui révéler que son destin est étroitement lié avec Stephen Fairhust.

Dans une jolie écriture toute en finesse, le roman d’Emma Darwin alterne les deux époques, les deux histoires qui curieusement vont se rejoindre. Il n’y a pas de larmes, pas de tragédie dans ce livre délicat qui ne parle que d’amour, mais une magnifique histoire touchante et captivante qui fera palpiter votre été !


drapeau_anglais-1.jpgLe site de l'auteur





Partager cet article

Publié par Florinette
commenter cet article

commentaires

fermaton.over-blog.com (Clovis Simard,phD) 17/08/2011 13:56


Bonjour,

Vous êtes cordialement invité à visiter mon blog.

Description : Mon Blog(fermaton.over-blog.com), présente le développement mathématique de la conscience humaine.

La Page No-4, THÉOREMES DE L'ESPRIT ET AMOUR DIVIN..

Cordialement

Clovis Simard


Florinette 15/11/2011 16:37



Merci beaucoup, je viendrais y faire un petit tour !


 



cerise 10/08/2007 22:10

Merci beaucoup, cela donne vraiment envie de le lire. je l'ai noté dans mon carnet.

Florinette 19/08/2007 10:01

Je t'en prie Cerise, merci à toi pour ta visite et à bientôt !

marie 17/07/2007 09:23

Je m'étais dit que je n'achetais PLUS de bouquin, jusqu'à la rentrée de septembre... Mais allez, je vais tout de même feuilleter celui-là si je le trouve chez mon libraire (je vais même faire ça dès ce matin en faisant les courses!).  C'est tellement difficile de resister!!Bonne journée !

Florinette 17/07/2007 09:57

J'espère qu'il te fera de l'oeil, car je serais curieuse de savoir ce que tu vas en penser !Bonne journée Marie !

Jules 17/07/2007 03:13

Une belle histoire d'amour en vue?!  Toujours plus agréable au blacon avec une bonne limonade en été...

Florinette 17/07/2007 09:54

Exactement, c'est un livre à déguster avec une bonne limonade sous le soleil de l'été ! ;-D

choupynette 16/07/2007 19:06

Bon, en fait, je crois que je ne vais plus venir sur ton blog, c'est trop de tentation!!! pfff....allez, je note. :o)

Florinette 16/07/2007 19:52

Hihihi tout pareil, car j'ai noté tout à l'heure "douze fois chéri" !!!! ;-D

Gambadou 16/07/2007 14:52

Si il fait palpiter mon été, je n'hésite pas une seconde !!!

Florinette 16/07/2007 18:57

Alors fonce !!! ;-)

BelleSahi 16/07/2007 14:49

Moi aussi je le note pour l'acheter en poche". Je venais juste te faire une bise moi ...

Florinette 16/07/2007 18:56

Bisous ma Belle ! :-D

Nina 16/07/2007 14:05

Coucou me voilà de retour !! Ce livre va me plaire, j'adore ce genre de roman ! il y a tous les ingrédients pour faire une histoire très romanesque : "la vieille maison, la solitude de la jeune fille, la correspondance........et ton article donne vraiment envie de lire ce livre.A bientôt

Florinette 16/07/2007 18:56

Merci Nina, j'espère qu'il te plaira tout autant qu'à moi !A bientôt !

Emeraude 16/07/2007 12:25

Ok... j'irai m'en imprégner moi-même ! c'est promis ;-) Mais peut-être que comme Anne, j'attendrai la sortie en poche!

Florinette 16/07/2007 18:55

C'est vrai que c'est plus sage ! car si vraiment il ne te plait pas tu ne regretteras pas d'avoir attendu !

katell BOUALI 16/07/2007 11:55

Comme Anne, je le note et j'attends sa sortie en poche....et comme Moustafette, vade retro satanas: j'ai tant de choses à lire que le temps me manque!

Florinette 16/07/2007 18:53

Hihihi bienvenue au club, en ce moment je n'ai le temps de rien, et je sens que bientôt je vais devoir mettre mon blog en vacances pour réussir à tout faire !

L'Instant Présent

 

Recherche