Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

26 janvier 2017 4 26 /01 /janvier /2017 11:16

Editions Delpierre

Ce qu'il faut avant tout savoir :

David Menasche (1973-2014) a grandi dans la peau d’un gamin punk et skater, épris de passion pour la littérature. Il a toujours bien pris garde de préciser qu’il n’était pas "tombé" dans l’enseignement, mais qu’il en avait "relevé le défi". Il a enseigné la littérature au lycée d’excellence Coral Reef durant quinze ans. En 2012, il a été élu meilleur enseignant de l’année de sa région. Il est décédé le 20 novembre 2014 des suites d'un cancer du cerveau.

Résumé du livre :

Professeur de littérature aux méthodes hors du commun, David Menasche a su gagner l'admiration et l'amour de ses élèves, même des plus durs. À trente-quatre ans, il apprend qu'il est atteint d'une tumeur au cerveau. Les médecins lui donnent six mois, David tiendra huit ans. Lorsque la maladie l'oblige à abandonner sa classe, il envoie valser traitements et hôpitaux, et s'embarque dans un voyage extraordinaire, à la rencontre de ses anciens élèves dispersés aux quatre coins des États-Unis. Il fera de la vie sa salle de classe.

« Je n'ai pas peur de la mort. J'ai été mort pendant des milliards et des milliards d'années avant de naître, et je n'en ai pas souffert le moins du monde », écrivait Mark Twain. Exactement mon état d'esprit.

C'est en 2006, au sommet de sa carrière d'enseignant, que David Menasche apprend qu'il a une tumeur au cerveau et plus que quelques mois à vivre. Après cette terrible nouvelle, ce professeur de littérature hors norme décide de continuer à faire ce qu'il aime le plus : enseigner. Pour lui, c'est la seule manière de combattre le cancer. Même les traitements lourds ne sont pas parvenus à le décourager, il aura fallu la perte de la vue pour contraindre ce professeur à prendre sa retraite.

Mais David Menasche n'a pas dit son dernier mot, ce sachant définitivement perdu, il décide d'arrêter les traitements pour partir en voyage à travers tout le pays. Grâce aux contacts, via les réseaux sociaux, c'est une belle et émouvante chaîne humaine qui se met en mouvement pour l'accueillir afin de l'aider à concrétiser ses dernières volontés : revoir toutes les personnes qu'il aime et qui ont enrichi sa vie pendant plus de quinze ans, ses élèves.

Durant ce périple, David Menasche n'a plus qu'un seul et unique objectif : écrire le récit de son voyage pour aider ceux qui font face à l'adversité afin de les persuader que tant qu'il y a un but, il y a une vie qui mérite d'être vécue.

Peu d'entre nous envisagent la mort comme s'ils la maîtrisaient. On vit sa vie comme si elle était éternelle. Il y aura toujours demain, pour appeler un ami, ses parents, pour dire "Je t'aime". […] Mais quand on prend vraiment conscience de sa mort, quand on s'y prépare, alors on apprend enfin à exister. C'est une leçon au goût doux-amer. À peine avez-vous compris comment vivre qu'il faut déjà mourir. Mais il y a tant de beauté à découvrir. Soudain, le soleil qui se lève suffit à vous réjouir, les fleurs deviennent vivantes, la brise qui caresse votre visage élève votre esprit. Ce ne sont plus vos actes qui vous définissent, mais ce que vous êtes capables de donner, et d'aimer. À mes yeux, c'est une belle mort.

À travers les témoignages d'élèves qui parsèment son livre, on se rend compte que ce professeur était des plus motivant, car il les a aidés à s'ouvrir, à regarder le monde autrement en leur donnant les outils nécessaires pour créer le changement. Inspirer un monde meilleur.

 

Pour aller plus loin :

David Menasche est décédé à l'âge de 41 ans des suites du cancer le 20 novembre 2014, après huit ans de lutte contre la maladie. Sa disparition a suscité de très nombreuses manifestations de sympathie, d’admiration et de soutien.

« Un témoignage poignant: comment, face à la mort, vivre pleinement l'instant présent. » Publisher's Weekly

Partager cet article

commentaires

Plumes d Anges 30/01/2017 14:35

Juste au moment où j'apprends que ma sœur ainée a des métastases sur les os de la voute crânienne, après un cancer du sein il y a moins de deux ans... Un beau témoignage, il faut garder espoir. Bises. brigitte

Florinette 30/01/2017 20:42

Je suis vraiment désolée d'apprendre cette nouvelle, j'espère qu'elle n'en souffre pas trop. C'est effectivement important de garder cet espoir. Je t'embrasse Brigitte

Daniel 28/01/2017 14:39

Quelle fin de vie! La vie est si fragile...Tout peut basculer en un instant.....Ne l'oublions pas !

Florinette 29/01/2017 18:15

Ces témoignages sont là aussi pour nous faire réaliser que la vie est précieuse. Bonne fin de journée Daniel

Alex-Mot-à-Mots 27/01/2017 09:54

Une lecture qui doit être très émouvante. Bises

Florinette 27/01/2017 13:23

C'est un mélange de joie et d'émotion. Bisous et belle fin de semaine Alex

Sandrine 27/01/2017 09:30

Beau livre de témoignage qui remettent les pendules à l'heure. Vivre ici et maintenant avant toute chose...

Florinette 27/01/2017 09:39

Ce professeur le démontre très clairement, et surtout de ne pas oublier de dire à toutes les personnes qui nous sont proches qu’on les aime !

Durgalola 26/01/2017 20:56

Tu nous offres un tr bon livre. C'est vrai nous pouvons mourir demain. Alors vivons chaque instanr pleinement. Jene prends pas toujours le temps de lire tous les livres conseillés, seulement je prends toujours du plaisir à découvrir ce que tu nous offres. Bises

Florinette 27/01/2017 09:19

Merci beaucoup Durgalola ! Ce sont des livres qui nous font réfléchir, ralentir en nous poussant à prendre conscience que la minute d'après peut être hypothétique... Belle fin de semaine, je t'embrasse

kimcat 26/01/2017 18:21

Un livre qui doit être poignant... Cet homme aura vécu pleinement sa courte vie.
Merci chère Florinette de nous l'avoir présenté.
Bien reçu ton courriel auquel je vais répondre...
Je t'embrasse
Béa kimcat

Florinette 27/01/2017 09:16

Il l'est et en même temps il déborde d'espoir, c'est vraiment un très beau témoignage ! Belle fin de semaine Béa, je t'embrasse

L'Instant Présent

 

Recherche