Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

9 novembre 2016 3 09 /11 /novembre /2016 11:13

Un Astronaute de la NASA Témoigne

Presses du Châtelet

 

Ce qu'il faut avant tout savoir :

Gordon Cooper - surnommé “Gordo“ par ses amis et collègues – était un astronaute américain né le 6 mars 1927 et décédé le 4 octobre 2004 aux États-Unis, à l'âge de 77 ans. A huit ans, il pilotait l'avion de son père, lieutenant-colonel de l'US Air Force. En 1959, il fut choisi par la NASA pour participer au programme Mercury : ce programme de vols orbitaux habités était d'une grande importance dans la compétition que se livraient les États-Unis et l'Union soviétique en matière de conquête spatiale. Gordon Cooper fut l'un des sept astronautes du groupe baptisé “The Original Seven”. En 1965, il a effectué cent vingt révolutions autour de la Terre à bord de Gemini 5. Depuis son départ de la NASA, associé d'une firme aéronautique, il a participé à la conception d'avions inspirés de ses observations d'ovnis.

Résumé du livre :

"L'étoffe des héros" : l'expression convient on ne peut mieux à Gordon Cooper. En mail 1963, alors que la capsule Mercury dans laquelle il effectue son premier vol stratosphérique ne répond plus, il réussit à en reprendre le contrôle et à amerrir au milieu du Pacifique. Kennedy le décore à la Maison-Blanche, et le peuple américain le célèbre sur Pennsylvania Avenue, à Washington. Il vient d'entrer dans la légende. Mais Gordon Cooper n'est pas seulement un héros. Aviateur en Europe dans les années 50, il a pris en chasse des appareils non identifiés et observé des phénomènes inexplicables. Ovnis ? Il se refuse d'abord à le croire. Il lui faut pourtant changer d'avis lorsque, en 1965, se produit un incident troublant. Ayant pris par hasard des clichés du désert du Nevada à bord de la capsule Gemini 5, il se les voit confisquer... par le président Johnson en personne. Serait-ce pour préserver le secret sur la fameuse Zone 51, où, dit-on, l'US Air Force se livrerait à des études sur la vie et les technologies extraterrestres ? Depuis cette date, Gordon Cooper, avec l'appui de scientifiques, a mené sa propre enquête. En 1978, il est allé dire sa conviction à la tribune des Nations Unies : oui, il existe des formes de vie extraterrestre : oui, le Pentagone a caché la vérité au monde.

Après avoir réussi à reprendre le contrôle manuellement de la capsule Mercury, qui ne répondait plus, et amerrir au milieu du Pacifique, Gordon Cooper vient d'entrer dans la légende en se voyant décoré par le président Kennedy.

Après cet exploit du 15 mai 1963, Gordon Cooper a été le dernier Américain à voler en solo dans l'espace. Mais était-il vraiment seul ? Cette question, il se l’est posée en contemplant les rouages complexes de millions de corps célestes dans cette immensité inconnue de l'univers. Même si, dans ce premier vol spatial, Gordon Cooper n'a pas observé d'Ovni, des rapports internes de personnes en qui il a toute confiance ont stipulé clairement ces rencontres inopinées.

Dans certains cas, des pilotes, ayant pris des photos, ont ramené la preuve par les pellicules qu'ils ont dû confier immédiatement au labo, mais sans jamais pouvoir les visionner, comme certains clichés que Gordon Cooper a faits de la zone 51 et qui ont été confisqués par le président Johnson.... Sauf une fois, quand il a reçu l'ordre de développer ses pellicules, sans faire de tirage papier, avant d'envoyer les négatifs dans une valise diplomatique, sur un vol prioritaire, en direction de Washington. C'est à ce moment-là qu'avec stupéfaction, le major Cooper a pu admirer la soucoupe que ses cameramen avaient filmée se posant au sol.

L'objet, pris en gros plan, était une soucoupe classique, couleur argent, brillante et lisse […]. Vu ces preuves d'un ovni touchant le sol terrestre, je m'attendais à un appel de Washington pour suivre l'affaire ou à l'arrivée imminente d'enquêteurs de haut vol. Après tout, un objet non identifié d'origine inconnue venait de survoler des installations militaires ultra-secrètes et de s'y poser. Bizarrement, Washington n'a plus jamais dit un mot sur l'affaire et aucune enquête n'a été lancée. Tout a été étouffé, comme si rien ne s'était passé.

À travers les différentes personnes que le major Cooper a été amené à rencontrer, il a pu récolter de nombreux témoignages d'observations, mais également l'existence de contacts avec des civilisations non humaines.

Un pilote major de l'armée de l'air avec qui j'étais ami a travaillé à Roswell. Il a vu les débris en question et il m'a affirmé qu'il ne s'agissait sûrement pas d'un ballon. Il devait être prudent sur ce qu'il disait en raison des règles de sécurité très strictes qui entouraient cet incident, mais il a été très clair : ce qui s'est écrasé au sol ce jour-là était un appareil d'origine extraterrestre et les corps de l'équipage ont été récupérés.

Même sur les comptes rendus persistants de la part de témoins militaires et civils sur ces corps non humains qu'ils ont observés sur le site de l'accident, l'armée de l'air leur a toujours suggéré qu'il s'agissait « de mannequins anthropomorphiques expérimentaux transportés dans ces ballons à haute altitude à des fins scientifiques. »

Après ses propres expériences d'ovnis, le major Cooper va continuer d'enquêter sur l'un de ces secrets militaires les mieux gardés au monde. Cette démarche va l'amener au Mexique à la découverte des Olmèques, dont « les symboles et les méthodes de navigation qui, une fois traduites, se sont révélées être des formules mathématiques utilisées encore de nos jours pour la navigation » et vers bien d'autres découvertes tout aussi incroyables !

C'est un captivant et enrichissant récit autobiographique qui démarre sur l'épopée de la conquête spatiale que nous livre le major Gordon Cooper. Dans les dernières pages, il n'oublie pas de rendre à Nikola Tesla ses lettres de noblesse en reconnaissant que c'est grâce à ce génie du XXe siècle que beaucoup de découvertes technologiques ont vu le jour ! (voir ICI le résumé de ces inventions)

 

Pour aller plus loin :

Gordon Cooper a été l'un des sept astronautes de Mercury. Il a toujours été franc en ce qui concerne la nécessité de faire des recherches libres et publiques sur les OVNIS. Il se base sur sa propre expérience de la question, puisqu'il a lui-même pu observer des OVNIS quand il était pilote de chasse et dans la suite de sa carrière.

« Pendant des années, j'ai vécu avec un secret, le secret imposé à tous les spécialistes et les astronautes. Je peux maintenant révéler que chaque jour, aux États-Unis, nos radars repèrent des objets de forme et de nature inconnues. Et il y a des milliers de rapports de témoins et quantités de documents qui le prouvent, mais personne ne veut les rendre publics. Pourquoi ? Parce que les autorités ont peur que les gens imaginent une espèce d'horribles envahisseurs. Donc le maître mot demeure : Nous devons éviter la panique à tout prix. »

Partager cet article

Publié par Florinette - dans Ovnis
commenter cet article

commentaires

Jack Teste-Sert 01/01/2017 19:38

Et sur les intra-terrestres reptiliens, il y a encore mieux, et plus crédible que l'histoire réduite que la dite science "bien informée" nous tend... !
- https://nouvelelvis.wordpress.com/2016/12/20/quelle-est-la-vraie-histoire-des-civilisations-sur-terre/

Jack Teste-Sert 31/12/2016 18:18

Cela rejoint aussi certaines informations du site :
- http://www.urantia.org/fr/le-livre-d-urantia/fascicule-49-les-mondes-habites
et d'autres, de médiums connus tel que Lee Carroll channelant Kryeon:
- http://www.urantia.org/fr/le-livre-d-urantia/fascicule-49-les-mondes-habites

Jack Teste-Sert 31/12/2016 18:14

Je conseille à ceux qui veulent aller plus loin sur le sujet, de consulter en détail le dossier des ummites et de la planète UMMO sur https://ummo-sciences.org.

Où ces visiteurs discrets se mêlant à nous (de type nordique) ont donné plein d'informations scientifiques sur leur monde (sur de longues périodes de temps en plusieurs visites), tout en respectant une règle cosmique de non-ingérence !

kimcat 09/11/2016 20:58

Cela doit être passionnant...
Pourquoi serions-nous seuls dans l'univers ???
Je t'embrasse Florinette
Béa kimcat

Florinette 09/11/2016 21:15

Ça l'est et heureusement que nous ne sommes pas seuls. J'espère au moins qu'un jour nous pourrons en apprendre un peu plus sur ces autres civilisations. En tout cas, j'ai beaucoup apprécié le franc-parler de cet astronaute qui exprime bien ses ressentis face à toute cette manipulation.
Belle soirée Béa, je t'embrasse

Sandrine 09/11/2016 16:34

C'est fascinant, passionnant. Il y a tellement de témoignages...

Florinette 09/11/2016 21:11

Il y en a effectivement beaucoup. Dans celui de Gordon Cooper, grâce à son statut, il raconte avoir rencontré des gens passionnants et haut placés qui lui ont avoué que le crash de Roswell a bien eu lieu et que ce bond technologie que nous avons vécu vient de ces technologies extraterrestres qu'ils ont récupérées et analysé...

durgalola 09/11/2016 16:19

j'ai transféré le lien à mon mari. nous regardons souvent rmc découvertes, des reportages intéressants. Bises

Florinette 09/11/2016 21:05

C'est un témoignage très intéressant, car Gordon Cooper pousse son enquête assez loin et cela offre des réflexions et rencontres étonnantes. Ça devrait plaire à ton mari ! Bisous et bonne soirée

Daniel 09/11/2016 15:20

Je suis persuadé de l'existence d'autres civilisations. Pourquoi la Terre serait-elle la seule planète à être habitée?

Florinette 09/11/2016 21:03

J'en suis persuadée également !!

L'Instant Présent

 

Recherche