Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

22 janvier 2016 5 22 /01 /janvier /2016 10:03
Un dialogue constructif entre Pierre Rahbi et Paul Watson amène à reconsidérer la place de l’homme et toute perception de la vie sur terre. Une vidéo, réalisée pour le Webzine Colibris avec Zango Médias, immortalise cette rencontre. - See more at: http://www.bioalaune.com/fr/actualite-bio/31289/pirate-paysan-rencontre-entre-pierre-rabhi-paul-watson#sthash.7FqBmTEx.dpuf
Un dialogue constructif entre Pierre Rahbi et Paul Watson amène à reconsidérer la place de l’homme et toute perception de la vie sur terre. Une vidéo, réalisée pour le Webzine Colibris avec Zango Médias, immortalise cette rencontre. - See more at: http://www.bioalaune.com/fr/actualite-bio/31289/pirate-paysan-rencontre-entre-pierre-rabhi-paul-watson#sthash.7FqBmTEx.dpuf

Un dialogue constructif entre Pierre Rahbi et Paul Watson amène à reconsidérer la place de l’homme et toute perception de la vie sur terre. Une vidéo, réalisée pour le Webzine Colibris avec Zango Médias, immortalise cette rencontre.

Quand un des pionniers de l’agriculture biologique se retrouve aux côtés d’un "éco-terroriste", leurs voix, celles de la terre et de la mer, font révérence à la nature et marquent, en même temps, le refus de se sentir supérieur à elle. Les deux hommes alertent l’humanité et agissent chacun à leur manière pour prévenir des dégâts environnementaux causés par l’homme. Ils détaillent leur point de vue dans une vidéo de 25 minutes.

Trouver l'harmonie

« Il faut qu’on apprenne que nous sommes la nature », martèle Pierre Rahbi. À sa gauche, l’activiste Paul Watson rappelle le rôle primordiale des océans : « nous ne survivrons pas si l’océan se meurt ». Tout, dans la nature, fonctionne en interdépendance et ces défenseurs de la biodiversité se rejoignent là-dessus.

Pierre Rahbi, fait référence à son ouvrage co-signé avec Jean-Marie Pelt, Le Monde a-t-il un sens ?. Dans cette oeuvre, le philosophe a expliqué l’arrivée de l’homme et décrit un système dynamique basé sur la coopération et l’association bousculé, par la suite, par l’introduction d’une vision duelle née de « l’angoisse de la mort et d’une recherche de sécurité ».

L'homme a besoin de la nature

Les limites de Paul Watson pour s’opposer à tout ce qui vient détruire la vie sont extrêmes. Sans scrupule, il endosse le rôle de "guerrier non-violent" parce que, comme le décrit Pierre Rabhi, il se trouve dans la  « nécessité d’intervenir ». Le pirate des océans a été blessé de ne jamais plus revoir de castors lorsqu’il était enfant, car tués par des trappeurs.

Cet instant de philosophique filmé pourrait avoir déclenché d’autres coopérations. Paul Watson et Pierre Rahbi se tournent chacun vers les jeunes et s’inscrivent dans des actions pédagogiques. 

 

Quand un des pionniers de l’agriculture biologique se retrouve aux côtés d’un « éco-terroriste », leurs voix, celles de la terre et de la mer, font révérence à la nature et marquent, en même temps, le refus se sentir supérieur à elle. Les deux hommes alertent l’humanité et agissent chacun à leur manière pour prévenir des dégâts environnementaux causés par l’homme. Ils détaillent leur point de vue dans une vidéo de 25 minutes. - See more at: http://www.bioalaune.com/fr/actualite-bio/31289/pirate-paysan-rencontre-entre-pierre-rabhi-paul-watson#sthash.7FqBmTEx.dpuf

Entretien Pierre Rabhi & Paul Watson : Le pirate et le paysan from Mouvement Colibris on Vimeo.

 

 

Pour aller plus loin :

En dépit du Japon qui a demandé qu'il soit persona non grata, le défenseur des baleines s'est rendu à la COP21 avec le chef Raoni. Lire l'article sur lepoint.fr

 

Pour aller encore plus loin :

Editions Glénat
Editions Glénat

Objectif de la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques à Paris : maintenir la hausse des températures en deçà de 2 degrés. Percutant, dramatiquement réaliste, Urgence ! Si l'océan meurt nous mourrons est un appel au monde à se mobiliser pendant qu'il en est encore temps.Le « capitaine » Watson s'appuie sur ce qu'il définit comme les trois grands piliers de l'écologie la diversité, l'interdépendance et les ressources limitées et affirme que les germes, les vers de terre, les abeilles et les arbres sont plus importants que l'humanité. Provocation ? Conviction. « Nous avons besoin d'eux, l'inverse n'est pas vrai. » Avec un credo : « l'eau est le sang de la planète », l'océan est à la base de tout.Quand on agite les océans et les esprits depuis plus de quarante ans, on ne baisse pas les bras.

Editions Seuil
Editions Seuil

La crise écologique est plus grave que jamais, et pourtant la crise financière de 2008 a semblé reléguer la question environnementale au second plan. Mais derrière les écrans fatigués des médias, la pensée écologique s’est remise à bouillonner, et on observe un activisme croissant des citoyens contre la destruction du monde.Il est encore trop tôt pour prétendre unifier l’état actuel de la conscience collective sur l’écologie. […] Entretiens avec des représentants de la nouvelle pensée écologiste post-crise financière, comme Pierre Rabhi, Marie-Monique Robin, Serge Latouche, Catherine Larrère, Jacques Caplat ou Dominique Méda, pour aborder ces préoccupations nouvelles : rejet du dogme de la croissance, préoccupation du bien commun, aspiration à une nouvelle éthique, renouveau du lien avec la nature, etc.

Partager cet article

commentaires

Plumes d Anges 26/01/2016 12:38

Moi-aussi je viens de m'envoyer le lien Vimeo pour regarder un peu plus tard... Merci à tous ces êtres engagés, l'espoir renait grâce à eux !!! Bises. brigitte

Florinette 26/01/2016 15:06

Ça fait du bien d'entendre ce genre d'interview, dommage que ça ne passe pas dans les médias, car cela nous concerne tous ! Belle journée Brigitte, je t'embrasse

durgalola 24/01/2016 18:45

je suis allée lire l'article sur le point ; je ne savais pas que Paul Watson ne pouvait séjourner qu'en France et aux Etats Unis. Je suis végétarienne depuis 6 mois et si plus de gens mangeaient moins de viande et de poisson, il y aurait moins de ravage sur terre et les océans. Bises

Florinette 26/01/2016 15:04

Avec mon mari, nous avons arrêté de manger de la viande rouge, nous ne sommes pas encore végétariens, mais ça viendra... Bises et belle journée Durgalola !

witney 24/01/2016 12:09

une belle rencontre, bon dimanche et bises

Florinette 26/01/2016 15:02

Merci Witney et belle semaine, je t'embrasse

Daniel 24/01/2016 10:31

Grace à eux le changement est en marche ! Ce sont des ouvreurs de conscience !

Florinette 26/01/2016 15:01

Tout à fait et leurs actions ne se font plus en silence, certains magazines commencent à relayer l'information !

Aifelle 23/01/2016 06:24

Je mets la vidéo de côté pour la regarder tranquillement. J'ai enfin vu cette semaine "Demain", c'est sans doute un bon complément.

Florinette 23/01/2016 10:47

Certainement que leurs actions vont se regrouper avec toutes ces initiatives qui prennent de l'ampleur. Tu devrais beaucoup apprécier cette vidéo ! ;-)

Sandrine L. 22/01/2016 23:00

Voilà une rencontre au premier abord inattendue. Mais lorsqu'on y regarde de plus près, on réalise que tout, en fait, les rapproche. Bonne initiative!

Florinette 23/01/2016 10:45

Ils sont effectivement très complémentaires dans leurs actions, j'ai beaucoup aimé cet entretien vidéo !

Alex-Mot-à-Mots 22/01/2016 13:17

Ils se tournent vers les jeunes ? Un public pas gagné d'avance.

Florinette 23/01/2016 10:44

Je trouve qu'ils sont à l'écoute bien plus qu'on ne le pense...

L'Instant Présent

 

Recherche