Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

22 juin 2015 1 22 /06 /juin /2015 09:56

Editions Desclée de Brouwer

 

Ce qu'il faut avant tout savoir :

Aïe, mes aïeux ! - Anne Ancelin Schützenberger

Anne Ancelin Schützenberger, née le 29 mars 1919 à Moscou est une psychologue française, également psychothérapeute, groupe-analyste et psychodramatiste de renommée internationale, elle est l'auteur de nombreux ouvrages. Professeur émérite enseignant à l'université de Nice et directeur pendant une vingtaine d'années du Laboratoire de psychologie sociale et clinique, elle anime des séminaires de moniteurs et thérapeutes de groupes en France, en Europe et à travers le monde.

Résumé du livre :

Anne Ancelin Schützenberger livre dans cet ouvrage, à travers son analyse clinique et sa pratique professionnelle de près d'une vingtaine d'années, une "thérapie transgénérationnelle psychogénéalogique contextuelle". En langage courant, ceci signifie que nous sommes un maillon dans la chaîne des générations et que nous avons parfois, curieusement, à "payer les dettes" du passé de nos aïeux. C'est une sorte de "loyauté invisible" qui nous pousse à répéter, que nous le voulions ou non, que nous le sachions ou pas, des situations agréables ou des événements douloureux. Nous sommes moins libres que nous le croyons, mais nous avons la possibilité de reconquérir notre liberté et de sortir du destin répétitif de notre histoire, en comprenant les liens complexes qui se sont tissés dans notre famille. Ce livre passionnant et truffé d'exemples s'inscrit parmi les toutes récentes recherches en psychothérapie intégrative. Il met particulièrement en évidence les liens transgénérationnels, le syndrome d'anniversaire, le non-dit-secret et sa transformation en un "impensé dévastateur".

L'auteure livre, à travers son analyse clinique et sa pratique professionnelle de près d'une vingtaine d'années, une thérapie transgénérationnelle psychogénéalogique contextuelle. C'est-à-dire que nous sommes un maillon dans la chaîne des générations et que l'hérédité ne se limite pas qu'aux caractéristiques physiques, nous accueillons également les mémoires émotionnelles de nos aïeux qui peuvent être des héritages pas toujours faciles à porter et qui risquent, si nous n'arrivons pas à les identifier, de se répéter de génération en génération. Il est donc important de connaître ces liens transgénérationnels afin d'éviter de commencer dans la vie avec des valises qui ne nous appartiennent pas !!

Je me suis occupée, depuis près d'une vingtaine d'années, d'accompagner des gens gravement malades, en phase terminale de cancer, et les aider à mieux vivre. J'ai découvert, à mon grand étonnement, des répétitions familiales dans la lignée de ces personnes, souffrant de maladies graves (et non génétiquement héréditaires).

Tout se passe comme si quelque chose pointe et se transmet du grand-père au petit-fils ou à la petite fille. Tout au moins, on pourrait dire que tout se passe comme si quelque chose qui ne peut être oublié se transmettait au fil des générations, comme si on ne pouvait pas oublier un événement de vie - comme si on ne pouvait ni l'oublier ni en parler -, mais le transmettre, sans le dire.

Voilà un ouvrage passionnant, truffé d'exemples étonnants qui mettent en évidence l'impact, parfois terrible comme l'alcoolisme, la maladie ou les accidents répétitifs, que peuvent engendrer ces hérédités psychologiques !!

 

Pour aller plus loin :

Partager cet article

Publié par Florinette - dans La Psychogénéalogie
commenter cet article

commentaires

Rémy 14/01/2017 20:03

Merci beaucoup pour l'article et la vidéo. Je viens juste de commander le livre. Mes ancetres ont eu beaucoup d' "accidents". Malgré de gros progrès après une psychotérapie analytique, je pense que la psychogénéalogie m'apporteras énormément. Merci.

Florinette 14/01/2017 21:33

Ce livre apporte un éclairage sur ces héritages qui peuvent être lourds à porter et parfois même dévastateurs. Je pense aussi que la psychogénéalogie pourra vous aider, il y a beaucoup de témoignages qui prouvent l'efficacité de cette thérapie. Merci Rémy pour votre message et bonne soirée !

kimcat 17/09/2016 22:04

J'ai écouté ! 4 témoignages émouvants qui m'ont impressionnée... Ce qui permet de mieux comprendre les liens qui nous relient à nos aïeuls...
Merci encore Florinette...
Je pense beaucoup à ma grand-mère... Si je devais m'identifier à elle, je crois que je pourrais ressentir sa souffrance...
Bises du soir
Béa kimcat

Florinette 18/09/2016 12:12

J'étais sûre que cette vidéo allait t'impressionner, car elle démontre bien ce que peuvent nous transmettre nos ancêtres quand ils n'ont pas réussi à se défaire de leurs trop lourds fardeaux... Ce livre est également truffé d’exemple que ce soit sur les suicides, les maladies, etc.
Bisous du matin !

kimcat 17/09/2016 18:57

Oups ! J'ai rajouté "jamais", du coup j'ai omis la négation : "ne soient jamais dites"...

kimcat 17/09/2016 18:54

Me revoici sur ton blog avec cet article sur lequel tu m'as orientée.
Merci Florinette car ce livre va m’intéresser... Oui il y a des choses qui se transmettent sans qu'elles soient jamais dites... si ces choses sont terribles, elles sont tues, elles sont cachées... Un chape de plomb s'abat sur la famille... La mémoire émotionnelle de ma grand-mère paternelle est un héritage lourd à porter... d'autant que ce que j'ai découvert,il m'est impossible d'en parler aux principaux concernés... Je reviendra pou écouter la vidéo.
Je t'embrasse et je te souhaite une bonne soirée.
A bientôt !
Béa kimcat

Florinette 18/09/2016 12:14

Si jamais tu vois que cela empiète sur ta vie, il y a des psychothérapeutes qui peuvent t'aider à défaire cette mémoire.
A bientôt, bisous

Aifelle 11/08/2016 11:24

Je l'ai lu il y a longtemps et il m'avait passionnée. Je crois qu'il y a eu plusieurs mises à jour depuis.

Florinette 11/08/2016 14:28

C'est le premier que j'ai lu et il m'a beaucoup marquée. Effectivement ce livre a dû être remis à jour, car d'autres thérapeutes pratiquant la psychogénéalogie sont, depuis, venues apporter d’autres témoignages.

Florinette 12/06/2016 17:41

Effectivement, je le pense aussi, tout n'est pas dû à cet héritage transgénérationnel et votre commentaire l'explique très bien, il faut savoir faire la part des choses, car cela peut venir également d'une volonté, d'un choix inconscient afin que le lien perdure... Merci pour votre visite Myle et bonne fin de journée !

Myle 11/06/2016 02:01

J'avais lu 2 fois son livre qui me semblait pertinent et étrange, étrange et pertinent.

Mais pour autant, des questions restent à se poser.

Qu'a-t-on déjà dans la tête quand on va voir une psychologue transgénérationnelle plutôt qu'une psychologue x ou y ? Ce faisant, la moitié du trajet est déjà parcouru.

Seule, la dernière personne intervenant dans le reportage, Weil-Vallier, était légitime à choisir une psy transgfénérationnelle puisqu'elle avait un problème avec le secret dont s'entourait sa famille au sujet de son grand-père déporté. Histoire à trouver dans les générations passées, pour elle. Donc démarche logique et légitime.

Néanmoins, son histoire n'a quasiment rien à voir avec la 'science' issue du travail de Mme Schützenberger. En étirant la chose pour y trouver des accointances, il s'agirait plutôt du cas de son père. Pas d'elle.

Que son père ait bien voulu endosser un costume religieux volontairement oublié, pour le mariage de sa petite-fille, soit. Il s'agit de céder à une volonté de jeune mariée avec un clin d'oeil aux racines, comme bien vouloir chanter une chanson qu'on avait volontairement tue pendant des décennies parce qu'elle rappelait de mauvais souvenirs. Si ça fait plaisir à la mariée, au diable les mauvais souvenirs, ça ne mange pas de pain.. Peut-on parler dans ce cas de loyauté transgfénérationnelle ? Je ne pense pas.

Pour sa mort, il n'avait pas beaucoup de choix : Il se faisait enterrer ou incinérer. Alors, soit il a cédé à la mode de l'incinération. Soit il a voulu "incarner" son "on est rien" : je ne suis plus croyant donc après la vie, y'a rien, "on est rien" = je suis rien, et dans le doute, incinéré, je deviendrai vraiment rien = ce que j'ai toujours voulu être après le traumatisme de la guerre - parce que j'étais quelqu'un. (Mais n'oublions pas, "rien/rens" = quelque chose, justement.) Soit, il a voulu effectivement ressembler à son père ou lui re-donner une importance que lui-même, le fils avait toujours effacée, en l'imitant dans sa mort. Seulement, lui la choisissait ainsi : brûlé par les flammes. Il ne s'agit pas là de loyauté ou fidélité transgénérationelle inconsciente puisque c'était sa volonté.

Donc quid de notre intervenante ? Il n'est question que de son père et accessoirement, de son grand-père auquel elle a essayé de redonner une existence post-mortem en l'inscrivant dans le marbre, et en réunissant son père et son grand-père dans un même lieu de recueillement. Enfin réunis, comme réconciliés.
Mais pas vraiment de rapport avec la dialectique de Mme Schützenberger.

Quant aux autres témoignages, ils n'ont de valeur que pour eux-mêmes.

Tous les cancers, tous les accidents de la route, tous les abus, tous les abandons en France (et ailleurs) n'ont pas une étiologie ou un écho inscrits dans le passé comportemental de chaque famille, me semble-t-il.

Si ?

witney 28/06/2015 09:53

tout est interdépendant, les ancêtres sont là, et des choses peuvent se répéter..
Merci du partage et bises

Florinette 29/06/2015 11:18

Merci à toi Witney pour tes judicieuses remarques et bonne semaine, bisous

Alex-Mot-à-Mots 26/06/2015 12:07

Une recherche qui m'intéresserai.

Florinette 27/06/2015 14:27

Alors je te conseille de regarder ce documentaire, car il montre bien comment se passe une séance avec une psychodramatiste, c'est vraiment intéressant !!

Bonheur du Jour 26/06/2015 06:11

J'ai lu tous ses livres. Une femme admirable.

Florinette 26/06/2015 09:55

J'ai beaucoup aimé celui-ci et compte bien poursuivre !

L'Instant Présent

 

Recherche